Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.06.2010

Voyage-Lecture en Charente

Il y a trois semaines, je bouclais ma valise et sautais dans un train pour partir en Voyage-Lecture dans un très joli coin de France, la Charente.

Qu'est-ce qu'un Voyage-Lecture, au fait ? Vous vous en doutez, l'expression caresse agréablement mes oreilles pointues d'amoureuse de livres atteinte de "bougeotte" aiguë, faisant naître dans mon esprit de belles images d'aventures folles et immobiles, de plongeon sans fin dans le coeur des pages, de courses haletantes d'un chapitre à l'autre... Cependant, vous en trouverez une définition plus sûre, et plus professionnelle, ici. Et , aussi.

Donc, après quelques correspondances parisiennes, me voici en Charente. Première étape : Segonzac. Dans ma grande bonté, je vous épargne le détail des péripéties et autres imprévus qui m'amenèrent à poser, finalement, ma valise dans un endroit aussi luxueux que celui-ci... mais, sans vouloir "me la péter" - comme diraient de mauvaises (et jeunes) langues de mon entourage - vu son passé d'ancien Relais de Poste et le nom de la chambre (Le Messager) que l'on m'y donna, j'ai décidé que cet endroit était fait pour moi ! Tout simplement. Non ? Vous ne trouvez pas ?

Bon. Revenons au Voyage-Lecture et poussons la porte de la médiathèque de Segonzac : à l'étage, le "rayon jeunesse" et ses couleurs vitaminées...

Médiathèque de Segonzac 07.JPG
...où ce drôle de coffre attire l'oeil du visiteur !
Médiathèque de Segonzac 01.JPG
Qu'y a-t-il à l'intérieur ? Un trésor, forcément... puisqu'il est fermé à clef !
Médiathèque de Segonzac 03.JPG
Gaëlle, (super) médiathécaire, l'ouvre... rien que pour moi (et vous) !
Médiathèque de Segonzac 04.JPG
Ah, tiens ! J'aperçois un livre que je connais bien...
Médiathèque de Segonzac 05.JPG
...et qui a mis ses belles chaussures pour partir en Voyage-Lecture !

@suivre...

 

24.06.2010

Dijon-Buenos Aires... (fin)

Reçu hier, le fruit du travail des élèves, suite à la rencontre racontée dans les deux notes précédentes : lettre, acrostiche ;-) et articles de presse, tout à fait remarquables...

Dijon00.jpg
Dijon01.jpg
BRAVO à TOUS !

22.06.2010

Dijon-Buenos Aires-Dijon

[Une rencontre pas comme les autres... (suite)]

Comme je vous l'annonçais dans la note précédente, après une heure de rencontre avec deux classes de 4ème autour de mon roman Lettres à une disparue, je laissai volontiers ma place à deux témoins directs de l'époque, deux parents d'élèves argentins, venus nous raconter leurs enfance et adolescence sous la dictature...

image31.jpg

Claudio nous rappela tout d'abord combien son pays était jeune, puisqu'il proclama son indépendance le 25 mai 1810 - d'où la fameuse "Place de Mai"... - indépendance définitivement acquise le 9 juillet 1816. La population se composait alors essentiellement d'immigrés d'origine européenne : des Espagnols, mais aussi beaucoup d'Italiens et de Juifs de l'Est fuyant les pogroms. "D'ailleurs, ajouta-t-il en se tournant vers moi, l'idée des lettres écrites mais impossibles à envoyer de votre roman m'a rappelé cette histoire, car bien souvent les nouveaux arrivés perdaient tout contact avec leurs familles restées en Europe. Le courrier ne fonctionnait pas ; les lettres et les liens se perdaient..."

En 1970, après 15 ans d'alternance entre coup d'état militaire et renouveau démocratique, vient le temps de l'effervescence révolutionnaire mondiale. Qui, en Argentine, va générer la réaction opposée la plus dure : une dictature cruelle, qui se donnera pour mission de "couper le mal à la racine". "Lorsque j'avais 13 ans, on parlait d'utopie. Trois ans plus tard, tout était interdit. Malheureusement,  je dois dire que, peu à peu, on s'y fait."

Marina, la femme de Claudio, est plus jeune. Elle avait 8 ans lors du coup d'état qui amena Videla au pouvoir. "J'ai grandi dans une famille où le mot "politique" faisait figure de gros mot. L'auto-censure et la peur étaient permanentes... Mais, moi, je ne m'en rendais pas compte ! C'est impossible quand on ne connaît pas autre chose. Nous étions coupés de l'extérieur, sans point de comparaison. C'est en grandissant qu'on ouvre les yeux..."

La famille de Claudio était plus avertie, sans toutefois être engagée - sinon, sans doute ne serait-il pas là aujourd'hui... "Concernant les disparitions, des bruits circulaient : certains savaient, d'autres ne voulaient pas y croire. Le gouvernement prétendait que ces histoires étaient des affabulations - "No esta" dit Videla dans la vidéo de la note précédente - et qu'il s'agissait d'une campagne "anti-nationale" orchestrée depuis l'extérieur du pays. Les "Mères de la Place de Mai" furent surnommées "les Folles" afin de les discréditer. On disait qu'elles étaient payées par des "puissances étrangères"... Pourtant, dans ma propre classe de lycée, une année après l'arrivée des militaires au pouvoir, un tiers de mes camarades avait disparu."

L'argument du complot "anti-argentin" fomenté depuis l'étranger, raconte Claudio, sera utilisé et réutilisé sans cesse par le régime pour tenter de tenir le peuple uni, derrière son dictateur, contre le reste du monde. Ainsi fut interprêtée la question, un temps soulevée en 1978, du boycott de la coupe du monde de football, puis celle de la guerre des Malouines - folie militaire qui accéléra la chute de Videla, en 1983.

Pour finir, Claudio et Marina évoquent l'actualité, toujours hantée par les crimes impunis de la dictature - notamment, ces disparitions et adoptions forcées. Pour preuve, la veille de cette rencontre, les Abuelas de Plaza de Mayo (les "Grand-Mères" de la Place de Mai, les Melina qui cherchent leurs Nina...) venaient d'être officiellement déclarées candidates au Prix Nobel de la Paix par le célèbre comité. Dans le même temps, c'est-à-dire plus de 30 ans après les faits, se poursuit le procès de "l'Ange blond de la mort", le "fameux" capitaine Astiz...

La rencontre se termine sur la question de l'émigration. "Pourquoi êtes-vous partis d'Argentine ?" "Etiez-vous menacés ?" demande un élève... "Non, répond Claudio, avec son bel accent chantant, nous avons quitté notre pays pour des raisons économiques, lors de la crise de 2002... comme 280 000 autres Argentins ! Ma mère, qui est restée là-bas, dit d'elle-même et des gens de sa génération : nous sommes les enfants de ceux qui sont venus et les parents de ceux qui sont partis..."

Filiation, transmission, mémoire, ces mots sont là, qui sonnent et qui résonnent encore, à l'unisson des Lettres et de l'histoire, violente et tourmentée, des Hommes...

 

affichelettres.gifVoilà, notre belle rencontre "pas comme les autres" s'achève. Mais, je vous invite à la poursuivre en allant regarder, sur le site de l'INA, ce reportage d'époque (1982) qui vous éclairera sur le rôle d'Astiz. Ce document me permet, par ailleurs, d'adresser un signe d'amitié à son auteur, Philippe Rochot, grand journaliste - que j'ai eu la chance de rencontrer grâce à ce roman, Lettres à une disparue, précisément !* - et... Dijonnais, lui aussi ;-)

Encore un mot : Merci. Merci, oui, de tout coeur, à Mme Heitzmann et à ses collègues, mais aussi et surtout à Claudio et Marina, pour ce moment sincère, fort et précieux...

 

*Pourquoi ? Comment ? Un (petit) morceau de la réponse est , tout en bas de la page. C'était en mai 2000...

 

17.06.2010

Une rencontre pas comme les autres...

C'était en avril dernier au collège Marcelle Pardé de Dijon, ma ville natale - que je connais pourtant très mal... (Pardonnez-moi, je n'y suis restée qu'une année, la première de ma vie !)

Le soleil était au rendez-vous, radieux. L'accueil aussi, fort chaleureux. Trois classes de 4ème avaient lu Lettres à une disparue et préparé de nombreuses questions à mon intention. La grande salle, tapissée de panneaux (fruits de recherches documentaires sur les dictatures d'Amérique du Sud) et remplie de chaises alignées, bien sages, attendait de nous réunir.

4lettres.jpg
Les Lettres... 4 éditions successives (1998-2007)
 

Jusque là, rien de fondamentalement révolutionnaire : depuis 12 ans qu'on étudie mes livres à l'école, j'en ai rencontré des classes accueillantes ! C'est vrai... (Et je ne m'en lasse pas, croyez-moi !) Mais je ne vous ai pas tout dit : cette fois-ci, je savais que je ne serais pas seule à parler. J'allais pouvoir être, moi aussi, un moment "spectatrice". Pouvoir écouter, à mon tour, une parole (Ô combien !) précieuse, poser des questions et prendre des notes - comme j'ai tellement aimé le faire au cours de mon séjour en Palestine.

Cette fois-ci, en effet, Marina et Claudio, parents d'élève et Argentins, allaient venir à mes côtés, pour témoigner de leur vécu d'enfant et d'adolescent sous la dictature...

4lettrescroquis.jpg
Les Lettres... 4 illustrations personnelles (1996)
 

Ce fut évidemment passionnant. Et très émouvant, aussi, vous vous en doutez...

Je vous en reparle très vite. En attendant, histoire de se (re)placer dans le (très sinistre) contexte, une vidéo que j'ai déjà relayée ici, mais qui résume tout...

 

@suivre...

 

14.05.2010

Du miel dans mon courriel (8)

Des nouvelles d'Armbouts-Cappel... avec un très grand merci à tous ceux d'entre vous, chers lecteurs de ce carnet, qui ont déjà répondu à l'appel en postant une oeuvre à cette classe de CE2 ! Voyez comme cela fait plaisir, titille la curiosité des enfants et les "ouvre sur le monde" ! =)

 

Bonjour Véronique,

Quel bonheur de se rendre à l'école chaque jour pour recevoir les "surprises" du facteur : elles sont nombreuses (une quinzaine déjà !) toutes plus originales les unes que les autres. C'est très amusant d'essayer d'en savoir plus :

Qui donc nous envoie ces "lettres d'alphabet" mystérieuses* ? Depuis la dernière réception, les enfants ont deviné : ne serait-ce pas un "coup" de Véronique (mais oui maîtresse, tu reconnais pas le tampon "VM" de Véronique ! m'a dit Nathan) Suis-je bête ! "Et maîtresse, ça veut p'têtre dire quelque chose ?"...

Et puis, il y a maintenant nos "voyages" sur le planisphère. Avec des gommettes, nous localisons la situation géographique des expéditeurs (Nice, Bologne, Montréal... !) C'est absolument génial !

      Quel beau projet ! Les enfants sont tellement impatients qu'ils viendraient même à l'école le mercredi et le week-end ! Encore merci pour eux, mais pour moi aussi (ce sont des projets comme celui-là qui "rechargent les batteries" des enseignants, qui leur donnent la "pêche" et leur permettent, au bout d'un certain nombre d'années de métier, d'avoir toujours autant de plaisir à enseigner !)

       

      Merci à toi, Bénédicte ! Ces compliments me vont droit au coeur ! J'aime tant voir germer les petites graines semées lors d'une rencontre... Pour moi aussi, c'est un grand bonheur... qui "recharge mes batteries" d'auteure ;-)

      À tous... N'hésitez pas à faire comme Caroline et son splendide Reflet dans un Nez de Clown !

      Caro Circus 01.jpg
      Caro Circus 02.jpg

      À vos pinceaux, à vos ciseaux, à vos cerveaux... Et au boulot !

       

      > Pour lire le compte-rendu de cette belle rencontre sur le site de l'école, c'est par-ici !

      > Et pour voir (presque) tout ce qui s'est passé dans les quatre autres classes, c'est par-là !

       

      @suivre ! (*Bientôt des nouvelles de ces "lettres d'alphabet" mystérieuses... ^^)


      21.04.2010

      Souvenirs d'Armbouts-Cappel (3)

      Mais ce n'est pas tout... loin de là ! Les élèves de Mme Tellier ont aussi cherché à savoir comment Alizée, l'amoureuse de Zéphyr, était arrivée sur sa page, au milieu de la forêt tropicale.

      C'est vrai, ça ! Vous avez remarqué ? Je raconte le voyage du facteur de A à Z et ne dis absolument rien de son aventure à elle. Quelle injustice ! Heureusement, les CE2 étaient là... et pas en manque d'imagination !

      DSCF7987.JPG
      DSCF7988.JPG
      DSCF7989.JPG
      DSCF7994.JPG
      DSCF7995.JPG
      DSCF7998.JPG
      DSCF7999.JPG
      DSCF7985.JPG
      Vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir !
       
      @suivre...

      17:19 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : école élémentaire, pont des arts, voyage sur un nuage | |  Facebook | | | Pin it!

      19.04.2010

      Souvenirs d'Armbouts-Cappel (2)

      La classe de CE2, emmenée par Bénédicte Tellier, leur professeur à l'origine du projet tout entier, ne s'est pas arrêtée là. En salle de sport, lors d'une séance de relaxation, les enfants ont fermé les yeux, respiré calmement, pensé aux nuages et, comme Zéphyr qui rêve en les regardant, à ce qu'ils évoquaient pour eux...

       

      Et vous... avez-vous déjà essayé ?

       

      @suivre...

       

      10:00 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : école élémentaire, pont des arts, voyage sur un nuage | |  Facebook | | | Pin it!

      16.04.2010

      Souvenirs d'Armbouts-Cappel

      Il y a quelque temps - plus d'un mois déjà !? - je suis allée dans le Nooooord. Oui oui, celui des Ch'tis, tout près de Bergues. J'y suis restée deux jours, pas plus... mais n'en suis toujours pas revenue !

      D'abord, il faut savoir qu'à Armbouts-Cappel, école et médiathèque marchent main dans la main. À tel point que, construits côté à côte, les deux bâtiments communiquent "en coulisses" par une simple porte de bureau. Pour les professeurs, les élèves, les bibliothécaires et (plus occasionnellement) les auteurs... c'est génial !

      Ensuite, il faut savoir que, si l'école et la médiathèque étaient unies pour travailler sur mes ouvrages et m'inviter chez elles, cette idée leur tenait à coeur puisqu'elles me l'avaient soumise il y a deux ans ! Comme je me désolais que mon agenda 2009 soit déjà plein, elles m'avaient répondu qu'elles n'étaient pas pressées, qu'elles attendraient, mais que c'était avec moi - et personne d'autre ! - qu'elles voulaient travailler. Voilà qui fait drôlement plaisir, non ? Et puis... cela donne aussi très envie de se montrer à la hauteur :-)

      Je vais donc tenter de partager avec vous tout le bonheur que furent, pour moi, ces deux jours-là... Pour commencer, quelques oeuvres réalisées par les élèves de CE2, à partir de la première phrase de mon Voyage sur un Nuage, sans avoir encore lu la suite (Zéphyr le facteur est arrivé plus tard)...

       

      "Dans un joli coin du monde, avait poussé, au milieu des collines comme au centre d’une ronde immobile, une petite ville aux maisons toutes bleues."

      DSCF7968.JPG
      DSCF7970.JPG
      DSCF7971.JPG
      DSCF7964.JPG
      DSCF7973.JPG
      DSCF7962.JPG
      DSCF8028.JPG
      DSCF7981.JPG
       
      Les oeuvres des enfants étaient exposées dans le hall d'accueil de la médiathèque : ils en étaient très fiers. Avouez qu'il y a de quoi !
       
       
      @suivre...

       

      16:16 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : école élémentaire, voyage sur un nuage, pont des arts | |  Facebook | | | Pin it!

      31.03.2010

      Souvenirs d'Eaubonne

       

      Ce matin, je vous offre un bouquet d'images - printanières ! - du Salon du Livre Jeunesse d'Eaubonne. Voilà une jolie manifestation : simple, joyeuse et bien organisée ! Tous les collégiens rencontrés (6 classes, de la 5ème à la 3ème) avaient lu mes Lettres à une disparue, préparé des questions et parfois même un courrier à mon intention...

       

      Madame,

      Dès que j'ai lu le premier mot de votre roman, je me suis mise tout de suite dans l'histoire, je n'ai même pas eu de difficulté à comprendre. (...)

      Je suis très contente qu'il y ait des auteurs qui montrent la réalité aux humains. Je remercie ma professeur de français de nous avoir fait découvrir ce livre (...).

      Je vous encouragerai toujours à continuer dans vos livres et je vous remercie, car c'est la première histoire que j'ai aimé lire dans ma vie (...).

      Anna

       

      Madame Massenot,

      (...)

      Ce livre m'a beaucoup fait réfléchir, il m'a donné une idée plus précise de ce que pouvait faire une dictature, de ce que ressentaient les parents des disparus.

      Nous avons étudié, à la suite de notre lecture, un texte explicatif de l'association H.I.J.O.S., et je me suis rendu compte que tout ce qui est écrit dans votre livre a été vécu, et est encore vécu par beaucoup de familles en Argentine et ailleurs - même le fait que l'on prétendait que les mères des disparus étaient folles et que les disparus n'avaient jamais existé.

      Votre livre m'a fait prendre conscience de la vérité, de ce qui se passe vraiment sous les dictatures, de ce qu'endurent des familles partout dans le monde.

      J'ai trouvé votre livre très engagé, car vous y dénoncez l'oppression politique qui existe encore actuellement dans certains pays.

      Je vous remercie d'avoir écrit un tel livre pour un public n'étant pas adulte.

      Merci pour ce livre.

      Lucas

       

      Véronique Massenot,

      J'ai particulièrement apprécié votre roman. Cette histoire ma beaucoup touchée et je n'arrive toujours pas à comprendre la stupidité des tortionnaires. Comment des hommes peuvent en faire souffrir d'autres si cruellement ?

      Je ne savais pas que ce phénomène existait encore aujourd'hui et dans autant de pays.

      Je vous remercie de m'avoir ouvert l'esprit et permis de comprendre que même aujourd'hui nous pouvons vivre comme des sauvages.

      (...) Très peu d'auteurs écrivent sur ce sujet qui fait mal et que beaucoup de personnes de notre société ignorent totalement.

      Je recommande votre livre à tous ceux-là.

      Merci

      Mona

       

      Autant vous dire que lire cela m'a fait chaud au coeur ! (Mission accomplie !) Aussi, c'est mon tour de vous remercier - pardon à ceux dont je ne peux citer les lettres ici, faute de place. Merci à tous, élèves, professeurs, documentalistes, bibliothécaires, organisateurs, lecteurs fidèles, visiteurs de passage et même... amis qui êtes venus me faire une bise sur mon stand ;-)

      Un bémol ? J'ai été si occupée par mes dédicaces - il y en avait, du monde ! - que je n'ai pas eu le temps de discuter beaucoup avec mes talentueuses consoeurs, Florence, Domitille et Nadine... Par chance, Maria était sur le même stand que moi ! (Mais bon, il ne fallait pas trop trop la distraire... déjà qu'elle a tendance à confondre l'eau des pinceaux et son café ! ^^)

      Peut-être nous croiserons-nous de nouveau, bientôt ? À la Fête du Livre de Villeurbanne ? En Bretagne ou dans les Vosges ? ...À moins que l'on ne se donne rendez-vous, dans un an, à Eaubonne ! :-)

       

      09:56 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salon du livre, collège | |  Facebook | | | Pin it!

      26.11.2009

      Rendez-vous sur mon Nuage...

      CouvombreVoyage.jpg

      Chers amis lecteurs, je vous invite à prendre place...


      lundi 30 novembre 2009
      de 14 à 16 h
      au Salon de Montreuil
      stand de l'Elan Vert (C4)


      ...sur mon petit nuage, pour une jolie dédicace.


      DSCF3468.JPG
      Venez nombreux... il y a de la place ! ;-)

      15.06.2009

      Souvenirs de Saint-Etienne

      Le mois dernier, lors de mon périple stéphanois, dans l'après-midi précédant l'enregistrement de cette émission, j'ai rencontré trois classes de 4ème au collège Pierre et Marie Curie de La Talaudière. Les élèves avaient lu Lettres à une disparue et certains préparé un message de bienvenue. En voici quelques-uns...

       

      Chère Véronique,
      Nous avons lu votre livre en classe, je l'ai beaucoup apprécié car il montre la chance qu'on a maintenant.
      J'ai surtout apprécié le personnage de Melina, car elle essaie de se convaincre que sa fille est morte mais elle ne veut pas l'admettre.
      Et elle se bat pour que sa petite fille soit heureuse malgré le manque de sa maman et, malgré les échecs, elle essaie toujours de se faire accepter par Nina.

      Alice

       

      Chère Véronique, nous avons lu votre livre en classe. Il nous a beaucoup intéressés et touchés.

      Nous savons tous qu'une histoire pareille a pu arriver et que nous sommes tous concernés par ce qui a eu lieu dans le passé. Nous vous remercions sincèrement de nous avoir appris la vraie vie, ce que pouvaient endurer des personnes à qui on avait enlevé des membres de leur famille, comme nous le montrent Melina et Pablo dans votre belle histoire. C'est un livre intéressant et touchant qu'on voudrait  partager et faire connaître.

      Je suis impatiente et heureuse de vous rencontrer comme toute notre classe pour vous faire partager nos nombreuses questions. Merci à vous !

      Amélie

       

      Chère Véronique Massenot,

      Nous avons lu votre livre en classe. Personnellement, je n'avais jamais eu l'idée de lire un roman épistolaire mais lorsque nous avons découvert le vôtre j'ai été très touchée par l'expression de cette mère envers sa fille par ces lettres pleines de tendresse, tristesse et amour.

      Nina a été tellement heureuse d'apprendre l'amour que Paloma avait pour elle et, en même temps, on ressent la douleur de cette jeune fille qui découvre ces lettres malheureusement trop tard.

      J'ai adoré !

      Eva


      Chère Véronique,
      Nous avons lu votre livre en classe et, personnellement, je l'ai trouvé très intéressant. Les personnages étaient vraiment attachants et ils avaient chacun leur caractère propre. Je n'avais jamais lu de livre épistolaire mais j'ai trouvé très original ce style d'écriture.
      Je me suis demandé si cette histoire avait réellement pu se produire. Cela me révolte de savoir que certaines personnes ont pu faire ça. Je trouve que Melina était très courageuse car elle avait toujours l'espoir de retrouver sa fille Paloma. Le livre est très bien écrit, il est plutôt facile à lire. Cette histoire m'a beaucoup touchée car on y ressent le courage, l'amour et l'espoir de retrouver des êtres disparus. Nina est très courageuse car elle a réussi à refaire sa vie malgré les évènements qu'elle a vécus.

      Diane


      Chère Véronique,

      Nous avons lu votre livre en classe, je trouve que vous êtes très proche de vos personnages, j'imagine que vous avez eu beaucoup de travail avec ce livre. Dans vos lettres, on apprend aussi beaucoup de choses sur la dictature ; ça m'a touchée quand j'ai lu tout cela... C'est très douloureux d'y penser. J'ai beaucoup aimé comme vous avez écrit  et comment vous avez gardé la relation entre Melina et Paloma, deux personnes très attachées l'une à l'autre, une relation très forte.

      Paula


      Chère Véronique,

      Nous avons lu votre livre en classe. Je l'ai bien aimé car l'histoire est intéressante.

      Elle est pourtant assez triste. J'aime beaucoup le personnage de Lelia car c'est une femme forte. J'aime bien aussi Melina qui se bat pour retrouver sa petite fille. Il y a un peu de suspense car on ne sait pas si elle va la retrouver. C'est une histoire émouvante, peut-être un peu courte !

      Léa

       

      Chère Véronique

      Nous avons lu votre livre en classe et l'avons trouvé très intéressant et captivant. Le fait d'écrire un roman épistolaire est très original, surtout pour un public de notre âge. Ce livre est très captivant car il pourrait se passer la même chose pour beaucoup de gens dans les pays en guerre donc je trouve que c'est bien de parler des malheurs et de ne pas les ignorer comme le font la plupart des gens dans le monde. C'est pour ça que je suis heureux de vous rencontrer dans ma classe pour vous poser plus de questions.

      Marvin

       

      Chère Véronique,

      Nous avons lu votre livre Lettres à une disparue en classe. Je l'ai adoré mais je l'ai trouvé un peu court ! J'ai adoré le personnage de Melina car elle se bat pour retrouver sa fille, sa petite fille et son gendre. J'ai aussi aimé le personnage de Nina car elle change beaucoup d'humeur. Puis il y a des scènes inattendues comme quand Pablo est dans son car et voit une petite fille qui ressemble vraiment à Paloma : c'est Nina. J'ai adoré votre livre !

      Noémie

       

      Je demande mille pardons à ceux qui ne verront pas leurs textes publiés ici. J'ai dû faire des choix (difficiles !) - notamment celui de ne pas  trop déflorer l'intrigue du roman et donc d'écarter d'office tous les messages qui faisaient directement référence à sa chute... Déjà que mon livre est trop court ! Si, en plus, je raconte la fin ! ;-)

      Je vous adresse un grand MERCI, à TOUS - élèves, professeurs, documentaliste... - qui m'avez si gentiment accueillie. Merci à Sarah Pons, pour son dynamisme souriant, et à Solange Simon, qui avait TOUT TOUT TOUT organisé... sauf les retards cummulés de mon TER en gare de La-Part-Dieu, puis de Givors ! ;-)) Grâce à elle, on a tout rattrapé !

       

      10.06.2009

      Souvenirs de Trouville

      À Cabourg, Promenade Marcel Proust, ils était fermés, solitaires...

      DSCF5313-1.JPG

      À Trouville-sur-Livres, ils étaient ouverts et bien entourés !

      DSCF5327-1.JPG
      DSCF5328.JPG
      Trouville01.JPG

      Ce fut un dimanche agréable... Il commença par le vernissage de la très belle exposition du peintre et illustrateur Andreï Khalipine, continua par un déjeuner convivial dans une grande brasserie à l'ancienne et se poursuivit, bien sûr, par un après-midi de dédicaces et d'échanges avec nos petits visiteurs. Un dimanche agréable, je vous dis ! Merci, Trouville-sur-Livres !

      10:30 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon du livre, dédicace | |  Facebook | | | Pin it!

      08.06.2009

      Souvenirs d'Avernes

      C'était vendredi dernier, à la bibliothèque d'un joli village du Vexin...

      DSCF5301-012.JPG
      DSCF5303-01.JPG

      Des enfants attentifs et curieux, des enseignantes ouvertes et impliquées, une bibliothécaire (bénévole) extraordinaire, du soleil et du (bon) café : tous les ingrédients étaient réunis pour que ces trois rencontres se déroulent d'une manière idéale !

      Celles-ci furent suivies d'une séance de dédicaces de deux heures - tant il y eut de demandes ! - qui fut l'occasion de poursuivre le dialogue et d'avoir encore de très beaux échanges...

      Merci à tous, et en particulier à Catherine Briançon, pour ces moments délicieux !

       

      05.06.2009

      Souvenirs du Festival Brassens (3)

      Chose promise... Voici un (petit) aperçu des oeuvres réalisées lors de mon atelier. Elles ont d'abord été exposées sur le stand au fur et à mesure de leur réalisation, puis le lendemain lors du "tremplin" en pein air.

      3DSCF5227.JPG

      3DSCF5282.JPG

      Certains ont choisi d'illustrer une chanson qui les touche : Auprès de mon arbre, Le petit cheval, Le gorille, La chasse aux papillons, Le parapluie...

      3DSCF5253.JPG
      3DSCF5252.JPG

      3DSCF5269.JPG

      3DSCF5261.JPG

      3DSCF5267.JPG
      3DSCF5268.JPG
      3DSCF5256.JPG
      3DSCF5270.JPG
      3DSCF5263.JPG

      D'autres ont fait le portrait de Georges Brassens ou se sont fabriqué leur "Souvenir du Festival"...

      3DSCF5254.JPG
      3DSCF5266.JPG
      3DSCF5255.JPG
      3DSCF5258.JPG
      3DSCF5257.JPG
      3DSCF5259.JPG
      3DSCF5262.JPG
      3DSCF5271.JPG

      Bien sûr, tous ces courriers ont été postés...

      3DSCF5296.JPG
      3DSCF5297.JPG

      J'espère qu'ils sont tous arrivés à leurs destinataires ! (Tenez-moi au courrant !)

      04.06.2009

      Souvenirs du Festival Brassens (2)

      Aujourd'hui, je vous montre les festivaliers au travail... et vous verrez qu'il n'y a pas d'âge pour goûter au plaisir de l'Art Postal !

      st-DSC09549.JPG
      st-DSCF5207.JPG
      st-DSCF5210.JPG
      st-DSC00030.JPG
      st-DSC00031.JPG
      st-DSC00026.JPG
      st-DSC09523.JPG
      st-DSCF5226.JPG
      st-DSCF5230.JPG
      st-DSCF5231.JPG
      st-DSCF5225.JPG
      st-DSC09575.JPG

      Demain, nous jetterons un oeil par-dessus leurs épaules pour voir d'un peu plus près ce qu'ils fabriquent... @ suivre !

      03.06.2009

      Souvenirs du Festival Brassens (1)

      Voilà mon stand...
      timbreDSC00022.JPG
      Approchez-vous !
      timbreDSC09481.JPG
      timreDSC09477.JPG
      Venez voir nos oeuvres...
      timbreDSC00008.JPG
      timbreDSCF5206.JPG
      ...postées du monde entier !
      timbreDSCF5212.JPG
      timbreDSC09558.JPG
      Recto
      timbreDSC09545.JPG
      Verso
      timbreDSCF5194.JPG
      Et de plus près !
      timbreDSCF5195.JPG
      timbreDSCF5196.JPG
      timbreDSCF5197.JPG
      timbreDSCF5198.JPG
      timbreDSCF5199.JPG
      timbreDSCF5200.JPG
      timbreDSCF5201.JPG
      timbreDSC09557.JPG
      Et si vous veniez créer, vous aussi ?
      timbreDSC09534.JPG
      Une fois votre glace avalée ! :-)

      @ suivre...


      (Cliquez sur les images pour les voir de plus près !)

      19.01.2009

      Collier de souvenirs ♥

      Vous le savez - vous l'avez vu si vous venez vous promener ici de temps en temps ! - à Mayotte, pour accueillir quelqu'un, on lui offre un collier de fleurs fraîches. Ylang-ylang, bougainvillée, frangipanier, jasmin... Lors de mon séjour à Kani-Kéli, j'en ai reçus beaucoup et tous ont pris le chemin du retour, délicatement emballés dans ma valise bleu lagon. Secs, ils sont restés plus jolis et plus parfumés que je ne l'aurais cru... mais rien ne vaut l'éclat des souvenirs, si forts, gravés pour toujours dans mon coeur !

      De retour à Paris, valise défaite et mémoire en émoi, j'ai cherché. Réfléchi. Comment remercier mes correspondants pour la chaleur de leur accueil ? Et puis, cette idée m'est venue... C'était à moi, maintenant, de leur offrir un collier. Celui de tous mes souvenirs...

      DSCF2631-1.jpg
       
      Pour voir quelques photographies de mon voyage à Mayotte, n'hésitez pas, embarquez dans mon Long Courrier !

       

      19.12.2008

      Souvenirs de La Réunion (2)

      Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous le compte-rendu de la rencontre (celle de l'article précédent) par l'une des deux classes de Grande Section...

       

      Le mardi 2 décembre, nous sommes allés à la bibliothèque de La Montagne, nous avons rencontré Véronique Massenot. Elle nous a dit que nos peintures et dessins étaient très beaux et qu’elle avait reconnu tous les livres que nous avions illustrés. Ensuite, nous lui avons posé des questions sur ses livres :

      Pourquoi as-tu écrit Milos (Y a un os !) ? Je voulais faire un livre sur l’amitié, je suis entrée dans une école et j’ai vu un beau squelette, je ne voulais pas faire un livre qui fasse peur.

      Pourquoi as-tu fait un livre qui se passe au Japon ? J’aime beaucoup les voyages et aussi voyager dans ma tête.

      Pourquoi sur presque toutes les pages de Mon gros bel œuf tout neuf, il y a un morceau de carte ? En fait, je ne suis pas l’illustratrice, mais je pense que c’est parce que les bonhommes au gros bedon bien rond se promènent tout le temps et donc ils ont besoin d’une carte.

      Vas-tu écrire un autre livre ? Oui j’espère bien.

      Véronique Massenot nous a ensuite prêté les premiers dessins faits par l’illustratrice du Village aux mille trésors. Puis elle nous a lu son dernier livre : Voyage sur un nuage. C’est un livre qu’elle a écrit à partir d’une peinture de Marc Chagall : Les Mariés de la Tour Eiffel. C’est l’histoire d’un facteur qui voyage sur un nuage au dessus des pays. À la fin il trouve une femme et il tombe amoureux.

      À la fin de la rencontre nous lui avons récité une poésie : L’Homme qui te ressemble.

      Nous trouvons que Véronique Massenot est très gentille, qu’elle écrit bien et que ses histoires sont très jolies.

      GBOTN.jpg

      Illustration de Claire Garralon

       

      Paroles d'enfants

      Liam : "Ses histoires sont comme des fleurs, elles poussent, elles poussent et c’est très joli."

      Jeanne : "On dirait que ses livres brillent de mille feux !"

      Anissa : "Je trouve que toutes les histoires sont très belles."

      Lou Anne "Véronique Massenot trouve les mots dans sa tête, après ça fait une histoire et l’illustrateur fait les dessins sur ce qu’elle a écrit."

      Léo : "Moi j’aime bien Mon gros bel œuf tout neuf parce que le crocodile dit : « trois petits bonhommes au gros bedon tout rond c’est bien pour mon premier dîner » !"

      Liam : "J’adore Milos (Y a un os !) parce que à la fin tous les humains aiment Milos."

      Raphaël : "J’ai aimé Marabout et bout de sorcière parce que la sorcière tombe dans la poubelle."

      Julia : "J’aime Voyage sur un nuage parce que à la fin ils sont amoureux."

      Mathilde : "J’aime Marabout et bout de sorcière parce qu’à la fin ils sont amoureux."

      Naomi : "Oui parce que la sorcière se transforme parce qu’elle a réussit à faire rire quelqu’un."

      Jules : "Les histoires de véronique Massenot brillent comme des diamants."

      DSCF2858-1.JPG

      Trop gentil ! Merci !

      Mais, au cours de mon séjour sur cette île étonnante, j'ai rencontré de nombreuses classes... La suite du récit bientôt !

       

      18.12.2008

      Souvenirs de La Réunion

      Il y a deux semaines, je participais au Salon du Livre Jeunesse de l'Océan Indien...

      Après quelques heures de repos et de découverte de l'île, ma première journée de travail m'emmena jusqu'à la bibliothèque de La Montagne, dans les hauts de Saint-Denis. À peine arrivée, je sus que c'était gagné : les travaux des enfants tapissaient les murs. Les élèves de Grande Section (deux classes) avaient réillustré la plupart de mes albums et ceux de CM2 (deux classes également) avaient dessiné, fait des recherches, écrit des poèmes et composé des panneaux sur les thèmes de mes romans... Fantastique !


      Je ne m'étais pas trompée. Les deux heures de rencontre passèrent à la vitesse de la lumière, tant les questions fusaient ! Pour me dire au revoir, les élèves de Maternelle m'ont récité le très beau poème L'homme qui te ressemble de René Philombé et ceux de CM2, chanté tous en choeur Manhattan-Kaboul. (J'en ai encore des frissons !)

      Merci aux petits et aux grands, aux parents et aux professeurs (Joëlle notamment) pour le formidable travail accompli. À Stéphanie, bibliothécaire efficace autant que généreuse, merci pour TOUT !

      Demain soir, les écoliers de La Réunion seront en "grandes vacances" : la chance ! Eh oui, là-bas, c'est l'été. Il faut en profiter ! Je leur souhaite de très bonnes fêtes et beaucoup beaucoup de bon temps à prendre sous les flamboyants !

      DSCF2900-1.JPG

      VIVE LES VACANCES !

      14.12.2008

      Souvenirs de Conflans-Ste-Honorine

      La foule des grands jours n'était pas au rendez-vous, sans doute restée au chaud chez elle... (Comme je la comprends !) Du coup, entre deux dédicaces, j'ai peint et signé la nappe !

      DSCF3063.JPG
      DSCF3077.JPG
      Merci, Armelle, pour ce très beau bouquet !
      (C'est promis, je reviendrai bientôt !)

      23:30 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dédicace, librairie | |  Facebook | | | Pin it!

      09.12.2008

      Du courrier de Mayotte !

      Ce matin de bonne heure, à peine arrivée de La Réunion (où je participais au 3ème Salon du Livre Jeunesse de l'Océan Indien) que découvrais-je parmi les lettres attendant mon retour ?

      DSCF3045.JPG
       
      De jolies cartes postées de... Mayotte !
       
      DSCF3046.JPG
       
      Merci à vous, Saïdati, Anriette, Soifia et Hadia !
       
      Quel bonheur ! Savoir que cette correspondance, initiée il y a plus d'un an dans le cadre formel des programmes scolaires, s'est peu à peu transformée en échange humain libre et spontané, voir des adolescents qui ne l'avait jamais fait se mettre à écrire "pour de vrai"... tout cela me remplit de joie ! Et si mes yeux brillent un peu trop, c'est que je sais cette émotion partagée par les deux professeurs à l'origine du projet, devenus mes amis là-bas... et qu'ils me manquent, eux aussi !
       

      15:50 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : courrier, salon du livre, océan indien, correspondance avec mayotte | |  Facebook | | | Pin it!

      07.12.2008

      Souvenirs de Mayotte (4)

      Aujourd'hui, mes pensées vont vers ma correspondante Raïssaël. En 4ème7 au collège de Kani-Kéli l'année dernière, elle fut l'une des grandes gagnantes de notre concours. Mais à la rentrée, elle n'était plus là, ayant quitté l'île pour la Métropole : nous ne nous sommes donc pas rencontrées... Même regret concernant Antonin, primé puis parti lui aussi.

      PICT0036-1.JPG

      Raïssaël et Antonin, où que vous soyiez maintenant, sachez que je ne vous oublie pas. Et si jamais vous me lisez, n'hésitez pas à me faire un petit signe amical : j'aimerais vraiment avoir de vos nouvelles !

      10:00 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mayotte, collège, correspondance, correspondance avec mayotte | |  Facebook | | | Pin it!

      05.12.2008

      Souvenirs de Mayotte (3)

      Ce matin, je vous invite à découvrir la richesse, naturelle et humaine, de "l'île aux parfums" nommée aussi "l'île au lagon" - personnellement, je proposerais bien "l'île aux sourires" ! Ce petit film, réalisé par le comité du tourisme mahorais, est assez représentatif de ce que j'ai pu voir là-bas. (Merci aux professeurs et organisateurs de m'avoir offert une belle journée de repos et de sortie en mer au milieu du programme !)

      Vous êtes prêts ? Attention, n'oubliez pas vos lunettes de soleil : vous allez en prendre plein les mirettes - éblouissement garanti !

       

       

      12:09 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mayotte, souvenir, correspondance avec mayotte | |  Facebook | | | Pin it!

      03.12.2008

      Souvenirs de Mayotte (2)

      Voici quelques images de cette fameuse rencontre avec mes correspondants mahorais ! (Dès que j'aurais le temps, je vous promets de faire mieux, plus détaillé, plus approfondi.)

       

       

      09:00 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rencontre scolaire, collège, voyage, mayotte, correspondance avec mayotte | |  Facebook | | | Pin it!

      01.12.2008

      Souvenirs de Mayotte

             

      Pendant mon séjour à La Réunion, ce cher carnet se propose de vous emmener à Mayotte. Qu'en dites-vous ? L'article que voilà commencera par vous expliquer le joli projet qui a guidé mes pas jusque là-bas...

       

      MAYOTTE HEBDO, le 10/10/2008

      Un an d'écriture et de lectures

      Lire en Fête

      Après un an de correspondance et de travail entre la 4e7 du collège de Kani-Kéli et l'écrivain Véronique Massenot autour de l'ouvrage Lettres à une disparue, l'établissement a pu accueillir l'auteur cette semaine à l'occasion de Lire en fête.

      Elle ne connaissait absolument pas Mayotte avant de recevoir un courrier de Valérie Calles et Juan Antonio Da Silva Melendo, professeurs d'espagnol et d'histoire au collège de Kani-Kéli. Cette semaine elle a sillonné tout le sud de l'île pour discuter littérature et création de roman. Entre temps, un an s'est écoulé, une année pendant laquelle les élèves de la 4e7 du collège de Kani ont correspondu avec l'écrivain et lui ont fait découvrir leur île.

       

      A l'origine de cette rencontre, son livre Lettres à une disparue, roman sous forme de correspondance qui a pour théâtre l'Amérique du Sud sous le joug des dictatures. Les deux enseignants lui envoient un projet de classe qui couvre les deux disciplines et le français. Véronique Massenot accepte et fait bientôt la connaissance par courrier d'une trentaine d'adolescents mahorais dont elle a le trombinoscope.

       

      "Les élèves allaient consulter mon blog. Je laissais des petits mots spécialement pour eux dessus", raconte l'auteur ravie d'avoir reconnu tous ses petits correspondants à son arrivée. À Noël elle envoie une carte de voeux à chacun et en fin d'année elle reçoit les projets personnalisés de chaque élève, avec la charge de sélectionner les meilleurs. "J'ai rajouté des prix pour pouvoir récompenser le maximum d'entre eux", avoue-t-elle. Les prix sont bien entendu… des livres. "Les élèves n'avaient jamais écrit une lettre", raconte leur professeur de français Mme Carré. Du coup ils étaient vraiment dans l'attente d'une réponse à chaque fois. Avec cette correspondance ils se sont ouverts au monde, c'est une bonne chose."

      "Une vraie récompense"

      Une ouverture qui continue puisque cette année la 3e7, composée à peu de chose près des anciens de 4e7, travaille sur le nouveau roman de Véronique Massenot Soliman le Pacifique, le journal d'un petit garçon de Cisjordanie.

       

      (...) L'écrivain a pu découvrir toute la semaine cette île que les élèves lui ont décrite par lettres, en sillonnant les bibliothèques du sud pour une intervention sur la création d'une histoire illustrée. Le lieu de la première intervention était bien sûr le collège lundi matin, où les élèves ravis de la recevoir lui avait réservé un accueil tout particulier. Elle retrouvait le lendemain "sa classe" pour une rencontre privilégiée... (M'biwi, notamment.)

      Hélène Ferkatadji

       

       

      > Pour lire l'intégralité de l'article sur le site de MAYOTTE HEBDO, cliquez ici.

      > Pour voir quelques photographies de mon voyage, cliquez .

      07.11.2008

      Souvenirs de Vignacourt (2)

      Un Salon du Livre... à quoi ça sert ? À se rencontrer. Entre auteurs et lecteurs. Et entre auteurs tout court. Entre personnes, tout simplement. Ainsi ai-je eu plaisir, lors du Salon du Val de Nièvre & environs, à pas mal blablater beaucoup échanger avec Marie-Florence Ehret, Jean-Charles Sarrazin, Cécile Geiger, Véronique Groseil-Dupont, Sara, Elisabeth Motsch (qui connaît les mêmes tout petits villages bourguignons que moi, y compris celui où je me suis mariée, mon "berceau" paternel !) et ma très chère voisine (de dédicaces, de quartier, de blog et bientôt... d'avion) la plus bavarde d'entre nous, sans doute ! ;-) ...Mais, allez, c'est à vous maintenant de rencontrer leurs univers, d'un petit "clic" sur leurs noms.

      Ci-dessous, des images de ces bons moments, histoire de vous donner envie de venir à la prochaine édition...

      Merci à toutes les "petites souris" pour leur accueil si maternel !

      10:23 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon du livre, littérature jeunesse, vignacourt | |  Facebook | | | Pin it!

      04.11.2008

      Souvenirs de Vignacourt

      Ce fut un joli Salon du Livre, plein de sourires et de soleil...

      DSCF2276.JPG

      Au bord du silence
      Le sucré tremblé d'une voix
      Comme un vol d'abeilles

      Le merle s'est tu
      Quelques feuilles vont s'éveiller
      Papillons du soir

      DSCF2280.JPG

      Merci aux petits poètes autour d'Alain Boudet !

      D'autres tout jeunes artistes s'étaient inspirés de Sara...

      DSCF2275.JPG

      ...ou de l'un de mes albums !

      DSCF2286.JPG
      DSCF2283.JPG
      DSCF2287.JPG
      DSCF2284.JPG
      DSCF2282.JPG
      DSCF2333.JPG
      Avez-vous deviné lequel ?

      (@ suivre...)

      22.10.2008

      Petit clin d'oeil...

      magazine7609595.jpg
      ...à mes amis de Kani-Kéli, en attendant la suite du récit !
       

      09:22 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mayotte, correspondance avec mayotte | |  Facebook | | | Pin it!

      29.09.2008

      Rendez-vous à Mayotte

      mosaic5541917.jpg
       
      L'année dernière, souvenez-vous, notre correspondance fut un kaléïdoscope de bonheurs divers - littéraires, créatifs, humains, gourmands. Cette année, l'aventure se poursuit, et en beauté puisque me voilà invitée à Mayotte pour "Lire en Fête" ! Je vais donc rencontrer POUR DE VRAI mes correspondants mahorais, ex-4èmes aujourd'hui devenus 3èmes. Et je crois bien que j'ai le trac : au fil de nos échanges, un lien s'est tissé entre nous et je sais que, pour moi, l'émotion sera forte... Ce qui ne m'empêche pas, ni de savourer les préparatifs de ce passionnant voyage, ni de trépigner d'impatience, les yeux sur le calendrier !
       
      Si comme moi vous êtes sensibles à la musique des mots et des noms inconnus, laissez-vous bercer par ceux qui rythmeront mes pas de collèges en écoles et bibliothèques : Kani-Keli, Dembeni, Kani Be, M'Bouini, Poroani, Mamoudzou, Cavani... Ça y est ? Vous rêvez ? Continuez en vous promenant sur ce joli site, dédié au tourisme à Mayotte... Bon voyage !
       
      Et si vous êtes déjà en terre mahoraise, nous avons rendez-vous vendredi 10 octobre à 18 h à la bibliothèque de prêt de Cavani pour une conférence publique sur la littérature jeunesse, avec Nassuf Djailani (poète, journaliste et romancier originaire de l'île - vous le connaissez peut-être), Lucie Albon (super illustratrice) et Jean-Yves Loude (auteur et ancien complice)... À bientôt ?
       

      11.06.2008

      Souvenir d'Eragny

      DSCF9494.JPG
      Nicole avait raison (pour comprendre, lire les commentaires ici) ! L'accueil du Grand Cercle fut formidable et je n'ai quasiment pas arrêté : c'est simple, je devais signer de 14 h à 18 h et, dans les faits, je n'ai pas pu reboucher mes feutres et quitter ma table avant 19 h 15 !
      Merci à tous qui êtes venus à ma rencontre, lecteurs amis ou inconnus - et en particulier à Nathalie, blogueuse bibliovore !
      Merci aussi du fond du coeur à Charlène (et à son papa) venue exprès pour moi avec son exemplaire personnel de mes Lettres à une disparue, passionnément étudié en classe à Osny !
      Merci enfin à Carole et à Emilie, les deux libraires jeunesse qui m'ont chouchoutée tout l'après-midi - mais nous avons déjà prévu de nous retrouver au même endroit cet automne, pour la sortie de mon prochain album... à suivre !

      10:02 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dédicaces, rencontres, signatures, librairie | |  Facebook | | | Pin it!