Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.03.2017

La Grande Vague en Kamishibaï !

Ça y est ! Je peux ENFIN vous annoncer cette jolie nouvelle... que je connais pourtant depuis bientôt un an, pour avoir rencontré les éditions Callicéphale en mai dernier au Salon Jeunesse de Chalon-sur-Saône (71).

callicéphale 2.jpg

 

Joie supplémentaire : cette version de La Grande Vague, adaptée à la lecture en butaï (petit théâtre en bois) avec illustrations placées au recto et texte au verso, sort également chez l'éditeur hongrois Csimota !

 

callicéphale 4.jpg

Kellemes olvasást!

(« Bonne lecture ! » en hongrois ^^)

 

*

19:24 Publié dans Ligne 9 (Station Bonne Nouvelle) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : traduction, kamishibai, hongrois, la grande vague, hokusai | |  Facebook | | | Pin it!

06.05.2013

La Gran Ola

¡Es nuevo!

La gran Ola ombre.jpg

Mon album La Grande Vague, illustré par l'ami Bruno Pilorget, déferle désormais en Espagne  aux éditions Juventud¡Buenos días a todos! :-)

*

28.08.2012

Souvenirs de San Francisco ! ♥

Chers lecteurs, chers visiteurs... Depuis le temps (bientôt 7 ans !) que j'écris sur ces pages, il est rare que j'expose ma pomme plein cadre - encore moins celle de mes enfants ! Aujourd'hui, petite entorse au règlement.

Car quelle surprise, quelle fierté ! Visitant cet été le SFMOMA (Musée d'Art Moderne de San Francisco) en famille... que vois-je soudain à la librairie ?

VéroSFMOMA.JPG

Mon Voyage sur un Nuage in English!

 

Et ce n'est pas tout ! Quelques heures plus tard, à la recherche d'un agenda pour la rentrée, mes filles m'entraînent dans un grand magasin de matériel Beaux-Arts et jolie papeterie situé sur Market Street - chez Blick, pour ceux qui connaissent. Nous errons dans les rayons sans trouver, quand... tout à coup... TADAM !

VéroBlick.JPG

Yeepeeeee! Quelle journée !!!

*

20.02.2012

Nous voulons lire... La Grande Vague !

Aujourd'hui, une belle critique de La Grande Vague parue dans le n°189 (septembre-octobre 2011) de la revue trimestrielle "d'informations sur le livre d'enfance et de jeunesse" NOUS VOULONS LIRE !


Couvlagrandevague.jpg

L’album est d’une grande beauté.

Certes, la couverture semble purement recopier le motif essentiel mais dans les autres images, l’enfant, le dragon, les parents, la vie du village, Bruno Pilorget a intégré le style du peintre japonais de façon saisissante, on a l’impression que chacune des pages pourrait être l’oeuvre du vieux maitre.; Véronique Massenot imagine ce monde de pêcheurs où elle met le personnage de Naoki, l’enfant donné par la mer, qui ne veut pas grandir.: le poisson-dragon qui l’emporte sous l’eau jusqu’aux rives de la mort puis le ramène chez lui est la métaphore de sa crise psychique.

C’est un conte fabuleux, c’est aussi un récit symbolique sur l’adoption et le droit à aimer ses parents adoptifs-: «.Qui m’a donné de vivre sur Terre-? Qui dois je nommer père et mère-? Qui dois-je aimer vraiment-?.» C’est aussi un beau récit sur le désir de vivre… Ainsi le lecteur est-il amené à regarder les détails de l’estampe et remarquer les fragiles esquifs où s’accrochent des hommes minuscules attendant la chute de la grande vague.


Z'ont tout compris ! ;-)

*

05.05.2011

Koï Nobori, c'est aujourd'hui !

J'adore cette fête ! (Elle m'a même inspiré le texte d'un album...)

 

C'est un jour de printemps.

Un jour de fête, plein d'enfants.

Koï Nobori, c'est aujourd'hui ! C'est maintenant !

 

Mille et une carpes de tissus flottent

dans le ciel du village.

La Grande Vague 11 sans texte.jpg

La Grande Vague 13 bis.jpg

La Grande Vague 13 koinobori.jpg

Que signifie Koï Nobori ?

Le 5 mai de chaque année, les Japonais célèbrent la fête des Enfants ou Koï Nobori (littéralement "carpe drapeau") en faisant flotter au vent des poissons de tissus multicolores. Ceux-ci symbolisent l'élan vital dont l'enfant doit faire preuve pour grandir et devenir un adulte courageux. En effet, la légende (originaire de Chine et adoptée par le Japon) raconte qu'une petite carpe s'était montrée si courageuse en remontant le fleuve Jaune qu'elle s'était transformée en dragon, animal porte-bonheur vénéré en Asie.

(Extraits de La Grande Vague, éd. de l'Elan Vert.)

 

Katori Tatabana Park - Wikitravel

 

Avec une pensée solidaire et pleine de tendresse

pour tous les enfants japonais...

(Et une bise à la petite Hazuki ! ^^)

-

08.04.2011

Rencontres & Ateliers (4)

Couv La Grande Vague ombre.jpgPendant que nous écrivions des haïkus, Bruno initiait  de son côté les élèves à l'illustration. Il s'agissait de représenter Naoki - le petit "héros" de La Grande Vague - lorsqu'il est emporté sous l'eau et découvre  un monde sous-marin qui lui est étranger. Une attention particulière était portée sur la manière de rendre, par l'expression de son visage, ses sentiments de surprise, frayeur ou mécontentement...

 

DSCF1892.JPG

DSCF1898.JPG

DSCF1894.JPG

DSCF1895.JPG

DSCF1897.JPG

C'est drôlement bien, non ? (J'aime beaucoup les bulles !!!)

 

Après une journée de rencontres et d'ateliers, un pique-nique "champêtre" à l'école, une tasse de thé en compagnie de Virginie - la FORMIDABLE conseillère pédagogique organisatrice du Prix - nous terminons la journée en beauté par une séance de dédicaces à la librairie L'ETABLI. Nous y faisons la connaissance de Michel, l'un des deux maîtres des lieux : passionné, souriant et "aux petits soins" tant pour les lecteurs que pour les auteurs !

-

Librairie.jpg

121 Paul Vaillant Couturier, 94140 Alfortville*

(*photo empruntée au blog Un bébé dans la Ville ^^ MERCI !)

IMG_0865.jpg

Merci Bruno pour la photo ! :-)

 

Un grand MERCI à tous pour cette journée de BNHEUR !

 

07.04.2011

Rencontres & Ateliers (3)

Et maintenant, au travail !

Après avoir répondu aux questions des enfants sur notre manière d'élaborer un album tel que La Grande Vague, Bruno et moi partons chacun de notre côté avec une classe : la première va peindre Naoki (le petit "héros" de l'histoire) à la rencontre du monde sous-marin, la seconde va écrire des haïkus...

 

NatsumeSoseki18.jpegD'abord, j'explique en quelques mots ce qu'est un haïku - sa forme et ses sujets de prédilection. Puis, j'en lis quelques uns - signés Sosêki. Notamment celui-ci, que j'aime beaucoup et qui nous inspirera peut-être...

Au bout de mon pinceau

Glacée

S'est figée une goutte d'eau

 

Ensuite, nous nous fixons un thème - celui de l'album - et commençons à  nous constituer une petite "provision" de mots, sur l'aile droite du tableau. Les propositions fusent : "Mont Fuji-!" "merveilleux-!" "poisson et dragon-!" "bébé-!" "reflet-!" "argent-!" "brillant, scintillant-!" "vague-!"... Allez, maintenant, il faut se jeter à l'eau !

 ! DSCF1873.JPG

Le premier haïku terminé arrive. Puis le deuxième, le troisième... On corrige quelques fautes, on tente de délaisser la phrase à structure classique "sujet-verbe-complément" - qu'est-ce que c'est difficile ! - et on essaie d'approcher au mieux les fameuses 17 syllabes... Bref, on travaille !

DSCF1866.JPG

DSCF1867.JPG

J'aime beaucoup celui-ci - bien qu'encore sorti du moule "sujet-verbe-complément" ! Il est tout de même un peu construit comme celui de Sosêki :

Les oursins restent immobiles.

Pourquoi ?

Peut-être pour mieux nous piquer !

-

Une heure à peine, c'est un peu court pour qu'un écolier se transforme en poète japonais ! Tout le monde n'a pas fini : je crois que je vais recevoir des haïkus par la poste... (Je vous tiens au courant, bien sûr ^^)

En attendant, je vous montrerai le (chouette !!!) résultat de l'atelier de Bruno... et nous finirons la journée dans une charmante librairie !

 

@ suivre :-)

 

06.04.2011

Rencontres & Ateliers (2)

Dans le cadre du Prix des Écoliers - auquel La Grande Vague participe - huit classes de deux écoles d'Alfortville nous ont conviés, Bruno et moi, à venir les rencontrer pour leur parler de notre travail  respectif. Comme vous l'avez peut-être déjà constaté en lisant ma note précédente, les enfants et leurs enseignants nous avaient préparé de belles surprises : recherches sur Hokusai et la culture japonaise, écriture (et lecture) d'haïkus, réalisation d'oeuvres d'art inspirées de l'album - dessins, peintures, "tableaux-boites" et origamis, étendards de Koi Nobori...-

DSCF1900.JPG

DSCF1899.JPG

DSCF1901.JPG

DSCF1906.JPG

DSCF1905.JPG

DSCF1904.JPG

C'est beau, non ?

 

@ suivre :-)

 

05.04.2011

Rencontres & Ateliers

Le Prix des Écoliers d'Alfortville (94) est initié par l'inspection départementale d'Alfortville et de Charenton-le-Pont. Pour sa troisième édition, les élèves de maternelles et d'élémentaires devront élire trois ouvrages parmi les quinze sélectionnés sur le thème des « personnages célèbres ». Or, La Grande Vague est en course ! Aussi, en février dernier, Bruno Pilorget (l'illustrateur de l'album) et moi étions invités ensemble à rencontrer nos jeunes lecteurs...

Ce fut une journée bien remplie, pleine de sourires et d'enthousiasme. Et quel accueil ! Toutes les classes, enfants et enseignants, se sont volontiers laisser embarquer avec nous vers la création de peintures ou de poèmes "à la Japonaise"... et pourtant - vous verrez ! - elles avaient déjà beaucoup travaillé avant notre arrivée !-


DSCF1840.JPG

Le très sympathique directeur d'école en plein discours !

DSCF1887.JPG

Les dessins et recherches sur Hokusai exposées dans le hall...

DSCF1850.JPG

...et commentées en classe !

DSCF1875.JPG

Exposition de peintures...

DSCF1882.JPG

...et haïkus ! BRAVO !

 

@ suivre :-)

 

24.03.2011

Au Japon de mon Coeur...

Si vous me connaissez un peu - même juste de très loin, en passant de temps en temps par-ici - vous vous doutez que les catastrophes naturelles subies tout récemment par le Japon m'ont particulièrement touchée. Même si le tsunami est, depuis toujours, une menace clairement identifiée par les Japonais, les dégâts n'en sont pas moins grands...

Les artistes ont souvent abordé ce thème en peinture, littérature, animation, manga - comme en témoigne cet article passionnant - Hokusai en tête, évidemment.

 

800px-Tsunami_by_hokusai_19th_century.jpgSous la Grande Vague au large de Kanagawa * Hokusai 1831-33

 

Ayant choisi d'écrire une fiction à partir de cette célèbre estampe, j'y ai longuement réfléchi, me documentant le plus possible sur le sens de cette oeuvre. Lundi dernier, en Normandie, je rencontrais des classes qui avaient travaillé sur l'album en question : les enfants, très marqués par l'actualité, voulaient savoir pourquoi, dans mon histoire, la grande vague n'est pas destructrice mais joue, au contraire, un rôle positif en apportant un enfant au pêcheur.

 

La Grande Vague 04.jpgIllustration de Bruno Pilorget

 

Il est vrai qu'au départ, face à cette vague impressionnante et dans un mouvement logique de la pensée, j'avais envisagé d'écrire une histoire de catastrophe - et de reconstruction. Mais très vite, outre que cette perspective ne m'inspirait pas tellement, j'ai réalisé combien cette oeuvre était plus profonde qu'elle en avait l'air ! Car, si  son sujet apparent est la menace d'un tsunami, sa composition porte un message beaucoup plus symbolique... Et c'est précisément cette symbolique, très orientale, qui m'a semblé intéressante à explorer pour de petits Occidentaux.

En effet, l'estampe d'Hokusai est construite sur le modèle de représentation classique du Yin et du Yang. Cette théorie traditionnelle définit la vie comme un équilibre, sans cesse en mouvement, de forces ou d'éléments contraires et complémentaires. Par exemple : l'eau et le feu, la nuit et le jour, l'hiver et l'été, le féminin et le masculin. C'est toute une philosophie, qui parle d'harmonie... mais aussi d'un retour possible du bonheur, même après le plus grand malheur.

 

800px-La_Grande_Vague,_Yin_et_Yang_couleur_origine.jpgGrook Da Oger (cf. Wikipedia)

 

Pour écrire mon histoire, j'ai donc préféré m'intéresser aux deux éléments représentés ici - la vague (eau = féminin) et le volcan (feu = masculin) - dont l'union donne la vie. Naoki, mon petit héros venu des flots, incarne à lui tout seul (le pauvre ! ^^) mes propres interrogations sur le mystère du vivant, sur l'existence du monde... Et il m'a permis d'aborder plusieurs thèmes plus "intimes" tels que le désir d'enfant, l'attachement, l'adoption ou la quête des origines.

Aujourd'hui, avec le recul, je me dis que ce choix de proposer le récit d'une naissance miraculeuse plutôt que celui d'un désastre est sans doute l'expression la plus sincère de mon amour pour la culture de ce pays, parfois si malmené par la nature... et vice-versa :(

japon,hokusai,la grande vague,tsunami,naissance,adoption

Bientôt, promis, je vous emmène sur cette grande vague-là - celle qui apporte de belles choses - à la rencontre de plus d'une centaine d'enfants remplis d'énergie positive, qui ont écrit et peint "à la Japonaise" toute une journée de février dernier...

 

@ suivre !

-

23.12.2010

Sur ma Grande Vague...

Couvlagrandevague.jpgD'expérience, je peux le dire (maintenant que je suis une vieille auteure jeunesse) : il y a des livres qui portent. Qui vous emmènent plus loin que prévu. Comme Lettres à une disparue - mon premier "bébé de papier" - La Grande Vague semble être de ceux-là.

Une exemple. En octobre dernier, j'ai été contactée par une productrice de la chaîne de télévision publique japonaise (NHK, l'équivalent de France-Télévision) qui m'a dit être très intéressée par mon approche d'Hokusai et du Japon à travers mon album. Elle et son équipe voulaient me rencontrer, m'interroger sur mon travail et, si possible, me filmer en situation d'échange avec des enfants lecteurs de mon livre...

Par chance, il se trouvait justement qu'en décembre, je devais rencontrer une classe des Mureaux qui travaillait sur l'album. Une fois tout le monde averti (enseignantes, directeur d'école, conseillère pédagogique, inspectrice, élèves et parents !) et les diverses autorisations administratives signées, le projet a pris forme, dans la bonne humeur.

Le jour J, l'équipe franco-japonaise de télévision s'est glissée dans la classe en souplesse. Les enfants - des CE2 - m'ont accueillie avec naturel et la rencontre s'est déroulée sans problème : j'ai répondu à leurs questions sur mon livre et mon métier, ils ont chanté une chanson japonaise (oui oui, en japonais !) et lu les histoires qu'ils avaient écrites en s'inspirant, eux aussi, d'estampes d'Hokusai...

 

décembre 2010 032.JPG

décembre 2010 031.JPG

décembre 2010 022.JPG

 

Ce fut une belle rencontre ! Si vous souhaitez entendre la chanson qu'ont interprêtée ces enfants avec brio - Miki, la productrice, était épatée ! - suivez-moi par-ici. Je suis sûre qu'en découvrant la traduction des paroles, vous comprendrez pourquoi l'enseignante l'avait choisie pour faire écho à un autre de mes livres, étudié par la classe voisine ! (Que j'aime lorsque tout est pensé ainsi, avec tant de bonheur et de finesse !)

Mais la journée n'était pas finie ! Après ma seconde rencontre - qui donc ne concernait pas La Grande Vague - je retrouvai, dans l'après-midi, l'équipe de NHK chez moi, pour un portrait, suivi d'un entretien...

 

DSCF1329.JPG

DSCF1331.JPG

DSCF1334.JPG

DSCF1339.JPG

Merci pour les cadeaux !

(Les gâteaux de haricots rouges sont délicieux ^^)

 

Je tiens à remercier très chaleureusement tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette journée : les enfants et leur enseignante, l'équipe pédagogique de la circonscription des Mureaux (78) et enfin Miki et ses deux complices, cameraman et preneur de son, qui ont su transformer ces heures un peu stressantes - je n'aime pas spécialement être filmée ! - en vrais bons moments !

Si tout se passe comme prévu, j'aurai des nouvelles de ce reportage en mai prochain. Il doit être inclus dans une série de trois documentaires consacrés à la perception de l'art japonais à l'étranger. Bien sûr, je vous tiendrai au courant... Mais, d'ici-là, laissez-moi vous souhaiter d'excellentes fêtes de fin d'année !

Qu'une grande vague de bonheur vous éclabousse en 2011 !

 

@ suivre...

 

16.03.2010

La Grande Vague

Voilà ! Mon tout nouvel album est né...

Couv La Grande Vague.jpg
Quel bonheur !
 
 
Avec l'album naît aussi Naoki...
 
La Grande Vague détail 02.jpg
Naoki est arrivé nouveau-né un jour d'hiver et de grand vent, déposé par une vague géante sur le bateau de Taro.
Depuis, sept années ont passé : mais Naoki reste petit, tout petit.
Doit-il, pour grandir, se tourner vers l'océan ? La réponse lui viendra d'un fabuleux poisson d'argent...
 

Comme Voyage sur un Nuage, cet album a sa place dans la collection "Pont des Arts" des éditions de l'Élan Vert : une invitation à entrer - plonger, devrais-je dire ! - dans un chef-d'oeuvre du patrimoine mondial. Ainsi, après Les Mariés de la Tour Eiffel de Chagall, j'ai choisi d'explorer La Grande Vague (de son vrai nom Sous la grande vague au large de Kanagawa) d'Hokusai.

Cette fois, je ne me suis pas envolée vers des horizons divers, mais concentrée sur les légendes populaires japonaises qui ont trait à l'enfance, et aux espoirs, parfois démesurés, qu'y placent les parents. Il y est question de naissance, d'origines inconnues, différentes, de questions sans réponse, de ressources intérieures... On peut y deviner la thématique de l'adoption, celle de l'identité, du passage de l'enfance à l'adolescence, ou encore de la résilience. On peut aussi, tout simplement, y voir un conte oriental, plein de mystère, de métamorphoses et... d'amour !

Pour l'illustrateur, le défi était de taille ! Il fallait rendre hommage au "Maître" tout en gardant son propre style et, très honnêtement, je crois que Bruno Pilorget y est parvenu avec un très grand naturel. Il s'est même autorisé quelques citations, afin d'inviter le lecteur à découvrir d'autres estampes de la série dont fait partie cette Grande Vague : les Trente-six Vues du Mont Fuji. Alors, comme Hokusai, il a tenté de représenter ce volcan, si emblématique du Japon, sur chaque illustration.

Mais, assez de bla-bla ! Place aux images...

Toutes les planches n'y sont pas. Le suspense est sauf !

 

PS : Je vous donnerai bientôt des nouvelles (en vrac !) des "lettres insolites" d'Angers, de l'atelier d'Art Postal que j'y ai animé, des deux jours fantastiques (dont je me remets doucement) que je viens de vivre au pays des Ch'tis, dans une école et une médiathèque extraordinaires et vous lancerai un BIG MAIL-ART CALL pour une classe de petits CE2 adorables ! Bonne lecture et à très vite !!!

 

28.04.2009

Un an plus tard...

Début mai l'année dernière, souvenez-vous, j'écrivais la "tête dans les nuages". Depuis, vous avez vu le résultat : une grande histoire de rêve et d'aventure, de rencontres et d'amour, inspirée d'une oeuvre de Marc Chagall et illustrée par la très talentueuse Elise Mansot...

CouvombreVoyage.jpg

Un an plus tard, j'écris toujours pour la même maison d'édition (L'élan vert, collection "Le Ponts des Arts") mais, cette fois-ci, je suis descendue des nuages et... j'ai le mal de mer !

enpriseaveclagrandevagueombre.jpg
Vous me voyez ?
Pas facile d'écrire dans ces conditions !
;-)