Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08.04.2011

Rencontres & Ateliers (4)

Couv La Grande Vague ombre.jpgPendant que nous écrivions des haïkus, Bruno initiait  de son côté les élèves à l'illustration. Il s'agissait de représenter Naoki - le petit "héros" de La Grande Vague - lorsqu'il est emporté sous l'eau et découvre  un monde sous-marin qui lui est étranger. Une attention particulière était portée sur la manière de rendre, par l'expression de son visage, ses sentiments de surprise, frayeur ou mécontentement...

 

DSCF1892.JPG

DSCF1898.JPG

DSCF1894.JPG

DSCF1895.JPG

DSCF1897.JPG

C'est drôlement bien, non ? (J'aime beaucoup les bulles !!!)

 

Après une journée de rencontres et d'ateliers, un pique-nique "champêtre" à l'école, une tasse de thé en compagnie de Virginie - la FORMIDABLE conseillère pédagogique organisatrice du Prix - nous terminons la journée en beauté par une séance de dédicaces à la librairie L'ETABLI. Nous y faisons la connaissance de Michel, l'un des deux maîtres des lieux : passionné, souriant et "aux petits soins" tant pour les lecteurs que pour les auteurs !

-

Librairie.jpg

121 Paul Vaillant Couturier, 94140 Alfortville*

(*photo empruntée au blog Un bébé dans la Ville ^^ MERCI !)

IMG_0865.jpg

Merci Bruno pour la photo ! :-)

 

Un grand MERCI à tous pour cette journée de BNHEUR !

 

07.04.2011

Rencontres & Ateliers (3)

Et maintenant, au travail !

Après avoir répondu aux questions des enfants sur notre manière d'élaborer un album tel que La Grande Vague, Bruno et moi partons chacun de notre côté avec une classe : la première va peindre Naoki (le petit "héros" de l'histoire) à la rencontre du monde sous-marin, la seconde va écrire des haïkus...

 

NatsumeSoseki18.jpegD'abord, j'explique en quelques mots ce qu'est un haïku - sa forme et ses sujets de prédilection. Puis, j'en lis quelques uns - signés Sosêki. Notamment celui-ci, que j'aime beaucoup et qui nous inspirera peut-être...

Au bout de mon pinceau

Glacée

S'est figée une goutte d'eau

 

Ensuite, nous nous fixons un thème - celui de l'album - et commençons à  nous constituer une petite "provision" de mots, sur l'aile droite du tableau. Les propositions fusent : "Mont Fuji-!" "merveilleux-!" "poisson et dragon-!" "bébé-!" "reflet-!" "argent-!" "brillant, scintillant-!" "vague-!"... Allez, maintenant, il faut se jeter à l'eau !

 ! DSCF1873.JPG

Le premier haïku terminé arrive. Puis le deuxième, le troisième... On corrige quelques fautes, on tente de délaisser la phrase à structure classique "sujet-verbe-complément" - qu'est-ce que c'est difficile ! - et on essaie d'approcher au mieux les fameuses 17 syllabes... Bref, on travaille !

DSCF1866.JPG

DSCF1867.JPG

J'aime beaucoup celui-ci - bien qu'encore sorti du moule "sujet-verbe-complément" ! Il est tout de même un peu construit comme celui de Sosêki :

Les oursins restent immobiles.

Pourquoi ?

Peut-être pour mieux nous piquer !

-

Une heure à peine, c'est un peu court pour qu'un écolier se transforme en poète japonais ! Tout le monde n'a pas fini : je crois que je vais recevoir des haïkus par la poste... (Je vous tiens au courant, bien sûr ^^)

En attendant, je vous montrerai le (chouette !!!) résultat de l'atelier de Bruno... et nous finirons la journée dans une charmante librairie !

 

@ suivre :-)

 

01.04.2009

Petit cadeau du mercredi

Juste un brin de poésie à cueillir aujourd'hui, en passant par-ici...

Belle journée à tous !

 

09:17 Publié dans En vrac dans mon sac | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vidéo, poésie | |  Facebook | | | Pin it!

25.11.2005

Station Baudelaire

 

CORRESPONDANCES

 

La Nature est un temple où de vivants piliers

Laissent parfois sortir de confuses paroles :

L'homme y passe à travers des forêts de symboles

Qui l'observent avec des regards familiers.

 

Comme de longs échos qui de loin se confondent

Dans une ténébreuse et profonde unité

Vaste comme la nuit et comme la clarté,

Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

 

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,

Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,

- Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

 

Ayant l'expansion des choses infinies,

Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,

Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.

 

Charles Baudelaire

 

 

Serais-je mystique ? Je ne crois pas. Profondément athée, plutôt. Mais... une athée qui doute.

 

J'aime, dans ce poème, l'image poignante de l'Homme, perdu et ignorant, errant sur Terre sans saisir le sens de son existence. Certains jours, je m'y reconnais...

 

09:40 Publié dans En vrac dans mon sac | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : baudelaire, correspondances, poésie, blog | |  Facebook | | | Pin it!