Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22.06.2016

La Cabane à Histoires

Pour fêter l'arrivée de l'été - si si, on y croit ! - j'ai très envie, ce matin, de vous emmener dans un bel endroit, encore un peu secret, caché en haut d'un arbre à la lisière d'un champ... C'est un lieu sorti tout droit de l'enfance et qui comme par magie nous y ramène presque instantanément : La Cabane à Histoires.

 

 

Cette bande-annonce vient tout juste d'être montrée lors de la conférence de presse de Canal+ au MIFA du Festival du film d'animation d'Annecy : elle fait la promotion d'une nouvelle série TV dite « hybride » (film et animation) à destination des enfants. Produite par l'équipe très sympathique de Dandelooo, elle sera diffusée sur PIWI+ à partir de cet automne et fera la part belle à... la littérature jeunesse !

 

Quatre amis se retrouvent dans une cabane cachée dans les arbres pour partager l’histoire de leur livre préféré, "plonger" dans les images et surtout donner envie aux autres de la lire...

 

Vous avez deviné ? L'un des 26 épisodes mettra en scène la lecture d'une histoire née de mon imagination et publiée, illustrée par Pascal Vilcollet, aux Éditions du Ricochet - une histoire de voisins mal embouchés, qui se prennent soudain de passion pour le jardinage grand format. Vous voyez ?

 

Je suis (de loin) les préparatifs et je peux vous dire que j'ai drôlement hâte de voir Grogredin et Têtencoin, nos deux affreux monstres des bois, s'animer... parce que, vraiment, ça promet !

 

Dandelooo.jpg

 

@ suivre :)

*

28.06.2012

Rendez-vous dans... Nous Voulons Lire !

revue,littérature jeunesse,nous voulons lire,illustration,carnet de voyageCréé en 1972 par Denise Escarpit, la revue Nous Voulons Lire ! est un "trimestriel d'information sur le livre d'enfance et de jeunesse" bien connu des bibliothécaires, professeurs, documentalistes, éditeurs, créateurs et autres fous de Littérature Jeunesse.

En ce début d'été, celle-ci se consacre (n° 192, juin 2012) aux carnets de voyage. Mon exemplaire est arrivé hier, pendant que j'étais en vadrouille dans l'Est de la France. Je l'ai découvert en rentrant et je suis fière d'y avoir contribué, avec mes mots et mes images !

 

Un petit aperçu ? C'est pour vous faire envie !

revue,littérature jeunesse,nous voulons lire,illustration,carnet de voyage

> clic ! pour voir plus grand

 

Je vous en dis (et vous en montre) plus dès que j'ai deux minutes... et vous donnerai aussi des nouvelles de mon petit séjour à Ronchamp !

@ bientôt :-)

revue,littérature jeunesse,nous voulons lire,illustration,carnet de voyage

*

07.11.2008

Souvenirs de Vignacourt (2)

Un Salon du Livre... à quoi ça sert ? À se rencontrer. Entre auteurs et lecteurs. Et entre auteurs tout court. Entre personnes, tout simplement. Ainsi ai-je eu plaisir, lors du Salon du Val de Nièvre & environs, à pas mal blablater beaucoup échanger avec Marie-Florence Ehret, Jean-Charles Sarrazin, Cécile Geiger, Véronique Groseil-Dupont, Sara, Elisabeth Motsch (qui connaît les mêmes tout petits villages bourguignons que moi, y compris celui où je me suis mariée, mon "berceau" paternel !) et ma très chère voisine (de dédicaces, de quartier, de blog et bientôt... d'avion) la plus bavarde d'entre nous, sans doute ! ;-) ...Mais, allez, c'est à vous maintenant de rencontrer leurs univers, d'un petit "clic" sur leurs noms.

Ci-dessous, des images de ces bons moments, histoire de vous donner envie de venir à la prochaine édition...

Merci à toutes les "petites souris" pour leur accueil si maternel !

10:23 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon du livre, littérature jeunesse, vignacourt | |  Facebook | | | Pin it!

04.11.2008

Souvenirs de Vignacourt

Ce fut un joli Salon du Livre, plein de sourires et de soleil...

DSCF2276.JPG

Au bord du silence
Le sucré tremblé d'une voix
Comme un vol d'abeilles

Le merle s'est tu
Quelques feuilles vont s'éveiller
Papillons du soir

DSCF2280.JPG

Merci aux petits poètes autour d'Alain Boudet !

D'autres tout jeunes artistes s'étaient inspirés de Sara...

DSCF2275.JPG

...ou de l'un de mes albums !

DSCF2286.JPG
DSCF2283.JPG
DSCF2287.JPG
DSCF2284.JPG
DSCF2282.JPG
DSCF2333.JPG
Avez-vous deviné lequel ?

(@ suivre...)

03.06.2008

Souvenirs de Fougères (2)

Voici, comme promis, la suite de la note d'hier : les textes des élèves du CM2 de Saint-Brice-en-Coglès (près de Fougères) inspirés du Lunlunoscope

 

1444921483.jpgLe Bubulon et la Bubulonne

Le Bubulon vit au Gabon à Avignon Rue-Des-Bourdons. Sa maison ressemble à un cocon rempli de papillons. Il est champion de conjugaison. Sur son balcon, il y a un paillasson en forme de rond décoré de hérons. Le matin, le Bubulon rêve de démons mangeurs de croûtons. Le soir, il va chercher des champignons avec un hérisson, tout en mangeant du melon.  En automne, la Bubulonne toujours aussi bonne nous invite chez elle à Lisbonne avec sa chanson "Le monde est stone" qui cartonne. Elle ne donne à personne son secret de baronne.

 

297777755.jpgLe Psychotet et la Psychotette

Le Psychotet est japonais. Il aime faire la fête et manger des galettes sur sa banquette. Il a un perroquet à lunettes, une bicyclette nommée Paulette et une voiturette immatriculée dans le 27. Il est parfois distrait en oubliant son arbalète. Il adore jouer de la trompette à bicyclette. Et la Psychotette ? C'est sa femmelette très coquette avec sa belle chaînette. Et ses paillettes sur la tête. En juillet, elle achète une salopette et une casquette aux Galeries Lafayette.

 

752849899.jpgLe Mandelin et la Mandeline

Le Mandelin est très coquin. Il boit beaucoup de vin en allant dans son jardin. En chemin, il rencontre quelques uns de ses cousins : Quentin, Martin, Kévin et ses cousines : Marine, Karine, Martine. Marine a beaucoup de parfum, dit le Mandelin. La Mandeline qui vient de Chine est aussi très coquine. Elle a trouvé une mine d'or en buvant de la Cristalline. Sur la colline, elle voit une lapine et lui donne du pain. Elle trouve une racine de thym pour la faire pousser dans son jardin. Elle rencontre un lutin qui lui dit : Fin de l'histoire !

 

1549834677.2.jpg

 

12:19 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature jeunesse, salon du livre, école élémentaire | |  Facebook | | | Pin it!

02.06.2008

Souvenirs de Fougères

2130304995.jpg
 
En novembre dernier, à l'occasion du 23ème Salon du Livre Jeunesse de Fougères (35), des élèves m'ont accueillie dans leur classe, en maternelle, en CM2 et au collège.
À Saint-Brice-en-Coglès, ils avaient lu Le Lunlunoscope, mon album de grammaire. Et je dois dire qu'à la lecture de leurs textes, inspirés de ma prose, j'ai tout de suite su qu'ils y avaient pris plaisir... @ suivre !
 

09:52 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature jeunesse, salon du livre, école élémentaire | |  Facebook | | | Pin it!

25.02.2008

Lettres à une disparue

     Lettres à une disparue est mon premier roman.

Ecrit en 1996, il est paru dans la collection du Livre de Poche Jeunesse (Hachette) en 1998. Depuis, il a été réédité trois fois - en 2001, 2005 et 2008 - et a fait l'objet de très nombreuses réimpressions. Déjà vendues à plus de 100 000 exemplaires, c'est un joli succès, assuré seulement par le bouche à oreille... J'en suis très fière !

 
 

  7ae4446ab334eb26b8230f9cdef4d014.jpg

  
Ci-dessous, ce qu'on en dit...

 

Dans la presse

 

Dans une dictature d'Amérique du Sud, Paloma, officiellement "portée disparue", a été assassinée pour avoir résisté à la barbarie. Sa mère, Melina, supporte l'insupportable en lui écrivant comme si elle était encore en vie. Et puis un jour, elle apprend que Nina, la fille de Paloma, serait encore vivante, adoptée par les bourreaux de sa mère. L'espoir renaît, le combat ne fait que commencer. Un livre de chair et de sang. Le Magazine Littéraire

 

Un roman épistolaire poignant qui dénonce les atrocités, les tortures, les disparitions, toutes ces violations des droits de l'homme qui sont pain quotidien dans les régimes dictatoriaux. Une tragédie familiale écrite avec force, justesse et réalisme. Citrouille

 

Finesse de la psychologie, simplicité de l'écriture, vérité historique et, hélas, encore d'actualité, rendent ce témoignage sur la barbarie tout à fait saisissant. Notes Bibliographiques

 

La forme épistolaire et le style très retenu nous permettent de suivre pas à pas le chemin intérieur de Melina qui dit d’elle-même : Moi, la pleureuse, la traîneuse de fantôme… Elle passe du présent vide au passé lumineux, de l’émotion brûlante à l’engagement dans l’action, d’une chambre d’enfant à la salle sans fenêtre d’un tribunal. Véronique Massenot évite avec bonheur et simplicité l’écueil de l’effusion. Seul compte le souci de la vie contre la bête immonde. Au fond, il est bon que ces lettres, adressées à tous, soient publiées dans une collection jeunesse. Pour demain, et plus.

Encres Vagabondes

 

Ce texte très dense évoque avec beaucoup d'émotion et de pudeur les difficiles situations affectives et morales éprouvées dans certaines histoires familiales. L'école des parents

 

L’auteur fait preuve d’un beau talent d’écriture. A la douceur du souvenir succède la douleur du bonheur perdu. Jamais rien de grandiloquent, mais l’expression nue du sentiment maternel accompagnée de l’énergie du désespoir. Nous voulons lire !

 

Neuf lettres qui disent la révolte, l’espoir et le désespoir, l’amour et la destruction de la vie, la nécessité de continuer à vivre malgré tout. (…) Un livre fort sur une histoire récente qui est une plaie toujours ouverte. La revue des livres pour enfants

 

 

 

Pourtant dans cet ouvrage, nulle barbarie, rien d’insoutenable sinon l’implacable absence, la réflexion et les souvenirs qu’elle suggère. Comme Melina, Véronique Massenot tourne son regard vers la vie. Son livre, aussi grave soit-il, porte un formidable message d’espoir. Au-delà du politique, elle privilégie l’humain. Au-delà de la souffrance, parle une langue universelle, intime. Le Progrès

 

 

Sur la toile

 

C'est un roman épistolaire poignant. C'est un texte tragique qui décrit avec réalisme les violences, qui dénonce les atrocités, les tortures et les disparitions qui sont si courantes dans les pays soumis à des dictatures.  Ce tout-petit livre de 90 pages est un grand livre par le sujet et la qualité de l'écriture, par la sobriété de ces pages d'écriture qui, peu à peu, permettent à Melina d'exorciser ses terribles souvenirs et d'accepter la mort de sa fille, puis de continuer à vivre et à combattre.
Pour ne pas oublier que cela existe encore aujourd'hui. Mieux qu'une leçon sur les Droits de l'homme, ou en complément. A lire et à faire lire dès 12-13 ans.

www.livres-jeunesse.net © Jean TANGUY

 

 

(…) Il y a pourtant moyen d'exprimer des sentiments semblables dans une langue universellement compréhensible et Véronique Massenot le démontre d'émouvante façon. Dans une Argentine sous la coupe de l'arbitraire militaire, les disparitions blessent plus cruellement encore que les meurtres. La mère dont l'enfant a été enlevée ne sait plus si elle espère en vain. Elle écrit d'admirables lettres à celle qui, peut-être, n'existe plus, mais ne peut les poster. Beau petit livre au ton juste. Nuit Blanche/Québec

 

 

Il n'y a pas d'âge pour lire ces lettres. Le sujet traité est très actuel et dans une écriture facile d'accès sans y être pour autant banalisé ou infantilisé. Très particulier. Bien écrit. Émouvant. On ressent au fur et à mesure de la lecture ce que peuvent ressentir les parents d'enfants qui disparaissent tant par la persécution d'une dictature que par un simple enlèvement. Titres en têtes/Québec

 

 

10:00 Publié dans Lettres à une disparue | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature jeunesse, critique | |  Facebook | | | Pin it!

27.11.2007

Rendez-vous à Fougères (2)

99490eb7221b8ff7b63c27ea18d2eb96.jpg
 
Comme l'année dernière, me voilà qui prépare ma valise pour partir à Fougères. (C'est comme ça, quand j'aime un salon, j'y retourne !)
 
Au programme, vendredi, des rencontres scolaires durant lesquelles je n'aurai sans doute pas l'occasion de me répéter puisque j'irai tout droit du Lycée à la Maternelle... en passant tout de même par un CM1 de décompression !
Samedi et dimanche, dédicaces. Tous mes livres ou presque (Devinette est épuisé, Soliman en cours de réédition) seront présents et ce cher Milos aura quant à lui la chance d'avoir ses deux "mamans" sur place, car Isabelle Charly sera là elle aussi !
 
47e37d9d8886f8990f37157a4c6b7918.jpgÀ noter, au cours du week-end, les deux petits rendez-vous proposés avec plusieurs des 80 auteurs (dont Stéphane Daniel, Lorris Murail, Susie Morgenstern, Christian Grenier, Jacques Delval, Elsa Devernois et moi) ayant participé à l'ouvrage collectif Un amour d'enfance paru récemment chez Bayard - dont j'avais parlé ici.
 
Et beaucoup beaucoup d'autres choses attendent petits et grands visiteurs : spectacles, expositions, contes, poésie, tables rondes... Sous la présidence de Jeanne Benameur et autour de Charles Juliet, invité d'honneur, il y en aura pour tous les goûts ! (Si vous voulez des détails, je vous invite à cliquer sur l'affiche.)
 

14.11.2007

P'tits lecteurs, p'tit baluchon

722a294f99eff8d1db03b1d18d9e3ac6.jpg
Mon Petit Baluchon dans la Sélection des 10 ans du Prix des P'tits Lecteurs de Cournon - communauté de Clermont (63) !

02.11.2007

Cher nouveau-né !

c0fd4dcc8c789f5ba84a19adbae77468.jpg
Un conte pour dire à nos enfants combien ils nous sont précieux ! Les splendides illustrations sont signées Joanna Boillat.
 

31.10.2007

Revue de Presse

Depuis quelques mois, plusieurs articles concernant mes livres ont été publiés. Toujours trop occupée ailleurs, je n'y avais pas fait écho...  il est temps de me rattraper !


d1b3a8d023093e74e9f501eecbce60e1.jpgParu dans Libbylit n°76
(...) C'est l'imaginaire qui sera le fil conducteur de cette balade à travers les contes connus et c'est ainsi que l'enfant reconnaîtra Les trois ours, Hansel et Gretel, Le petit chaperon rouge, Peau d'âne, Le chat botté... L'album est truffé de références et de détails, à chacun d'y prendre son lot. L'illustration apporte sa note de fraîcheur et de complémentarité au texte. C'est original, joyeux, poétique, musical, enfin toutes les qualités sont réunies pour nous offrir un beau ménage de printemps ! L.B.

Sur Sitartmag
Cet album est en réalité une bien jolie et agréable "p’tite balade" dans les bois, au travers d’une illustration naïve et colorée pour le jeune lecteur, qui est invité au rituel du grand nettoyage de printemps… Le texte l’incite à chercher et à retrouver dans l’image les personnages de contes traditionnels : Les sept nains, Les trois petits cochons, Boucle d’or… et bien d’autres, qui n’hésitent pas à changer de rôle pour se préparer à accueillir les enfants qui reviendront s’y promener en chantant que le loup n’y est pas ! Et pourtant… ne serait-il pas caché dans chaque page ?
Le rapport texte/image est particulièrement intéressant : les images complètent et renforcent le récit qui prend toute sa valeur grâce à elles.
Un album très riche où les enfants aimeront sûrement se replonger.
F. Mattes (septembre 2007)

 

1f544877b8040eefa50db22e8578d314.gif Dans Notes Bibliographiques
À quatre pattes, un bébé malicieux est prêt à parcourir le monde. C'est pourquoi il prépare son baluchon. Mais que mettre dedans ? Un doudou, des peluches, un bonnet pour avoir chaud, des chaussons tricotés... Un berceau ? Ce sera l'oeuf du poussin ! Une boîte à musique, des gouttes de lait au parfum de maman ! Quand on avance dans la vie, très vite il y a les autres, et l'on commence à marcher... puis on prend la parole ! (...)

Les images sont drôles, l'enfant circule au fil des pages entouré de papillons, de coeurs aux couleurs fraîches et acidulées : c'est le rêve idéal que fait l'adulte pour l'enfant qui va naître, et qui lui offre tout ce qu'il faut pour grandir, y compris "la Terre à chérir et à partager, sans plus de cris ni de fumées". Les enfants y trouveront peut-être une autre histoire à se raconter ! E. (avril 2007)

 

f6639c1f16b814a4dcd7b2ac3b50f4a1.jpg Dans Notes Bibliographiques

L'hôtel Albinos est vraiment le lieu idéal où tout est toujours comme il faut. Arrive un jour un bien étrange personnage, Milos, qui dérange ce bel ordonnancement ; évidemment, c'est un squelette ! Installé dans la chambre 13, la seule qui soit libre, Milos, rêve à sa vie passée de violoniste. Les commentaires vont bon train, à la grande tristesse d'Oscar, le fils de la propriétaire. Alors, pour Noël, il ne demande rien pour lui mais un miracle qui change le regard des autres.
Réflexion amusante sur la façon dont on regarde ceux qui sont différents.  Jeux de mots,  jeux avec les mots assez déroutants qui veulent exprimer l'ostracisme. La reconstitution d'un hôtel vieillot et douillet est pleine d'humour. E.

05.10.2007

Quatrième édition ! (suite)

Pour ses presque 10 ans d'existence, mon tout premier livre change de peau. Il conserve heureusement sa belle illustration originale, signée Alain Millerand. Pour le reste - rabat ou quatrième de couverture - c'est assez réussi. Moi qui aime le noir, le rouge et le violet, je suis comblée !

bfbd02b2148ad8c6a427929a9718c5a6.jpg c9639e40c3d1a2dff3176c885008209c.jpg

Mais maintenant, j'attends avec impatience des nouvelles de mon petit Soliman... qui est épuisé. Hachette m'avait dit que, d'après leurs calculs, il restait du stock pour alimenter les commandes jusqu'en 2008. Les faits prouvent le contraire et voilà, cette semaine, deux collèges qui m'appellent au secours pour que je leur trouve des exemplaires. Grrrrrr !

À signaler, tout de même, le nouveau site du Livre de Poche Jeunesse, vraiment tourné vers les professeurs : vous y trouverez, notamment, la fiche pédagogique de Lettres à une disparue.

 

28.09.2007

Quatrième édition !

Pour ses presque 10 ans d'existence, mon tout premier livre change de peau. Il conserve heureusement sa belle illustration originale, signée Alain Millerand.

6d5c21dba3f352132de025e70f4206a7.jpg
Lorsque je rencontre des classes qui ont étudié le roman, souvent je demande aux élèves ce qu'ils pensent de la couverture. Et qui, d'après eux, est représentée là, sur ce balcon, tenant une photographie à la main. La réponse n'est évidente qu'à la toute fin de l'histoire. C'est pour cela que j'aime cette image. Le regard que l'on porte sur elle évolue au fil de la lecture. En d'autres mots : elle est d'une grande intelligence !
Pour le reste - rabat ou quatrième de couverture - j'attends de l'avoir vu "en vrai" pour vous en dire davantage. Suspense !

26.09.2007

Pom' pom' pom' pom' !

Ce matin, une excellente nouvelle est arrivée dans ma boîte à courriels !
Vous souvenez-vous d' Une pomme pour deux ? Ce conte pour les tout petits avait été publié en mars 2004 dans Les Premières Histoires de Popi et repris en juillet dernier par Enfant Magazine. Eh bien, ça y est ! Ma pomme (et ses deux charmants petits habitants) si joliment croquée par Virginie Guérin va devenir un livre, un vrai !
 
5d42a31f43129556c453b4274096f66b.jpg
315e86ad595943aa323ab80e96d4d506.jpg
1e56d02caa17e7a05249dd13d71ca123.jpg
60b01b2e99d7905ae3b44e0ecc770bcd.jpg
...à suivre !
 
*

06.07.2007

Swap, swap, swap !

Un grand MERCI à Fashion Victim pour son colis

9837650d69b4813af0b089c5f6dfd282.jpg

plein de trésors à partager avec mes bambini !

3340bee6c326f6a86bbbdf14c4344a20.jpg
J'ai commencé, dès hier soir, le roman noir de Sarah K. (Un Parfum de Meurtre) ; je garde Le Livre des Débuts d'Histoires pour les soirées lecture de notre futur périple estival et le joli cahier peut-être pour les notes prises au cours de ce même voyage. Les trois marques-pages ont tout de suite été adoptés par mes trois enfants - Ô miracle, chacun a flashé sur un signet différent ! - et les "p'tits fantômes" avalés plus vite encore... En conséquence de quoi, je me suis auto-proclamée "gardienne officielle du paquet de chamallows" ne distribuant son divin contenu qu'au compte-goutte et en échange de nombreuses formules de politesse - NON MAIS !
Quand j'ai expliqué le principe du swap, la plus jeune a légèrement levé ses sourcils et dit : "Alors, vous ne vous connaissez pas et vous vous faites des cadeaux ?" Elle semblait à la fois très surprise et très heureuse de cette bonne nouvelle - et il y a de quoi, non ? Merci à Gawou et à Mélanie, deux fées de ce monde magique où l'on s'échange ainsi les livres et les douceurs !

15:05 Publié dans En vrac dans mon sac | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : swap, lecture, littérature jeunesse, liens | |  Facebook | | | Pin it!

26.06.2007

Pour qui ce petit colis ?

Pour ma swappeuse, bien sûr.
Kézako ? La réponse est ici !

08:30 Publié dans En vrac dans mon sac | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : swap, littérature jeunesse, art postal, cadeau | |  Facebook | | | Pin it!

04.06.2007

Milos au collège

260a527f954527ec5160465e62a294f9.jpgVous vous souvenez de Milos, n'est-ce pas ? Mais si. Le squelette ! Milos Radius, exactement.

Il est arrivé dans le mauvais temps - c'était en novembre dernier. Il avait faim, très faim. Il avait froid, très froid. Il était épuisé, sur les rotules, à bout de forces. Pauvre Milos !

 

Heureusement, dans mon histoire, il y a Oscar... Et dans la vie, Hakim El Abbouni.

Celui-ci, professeur de Lettres au collège, y accueille les "primo-arrivants" - c'est-à-dire des élèves venus (parfois seuls) d'horizons aussi différents que la Géorgie, le Congo, le Brésil ou la Chine. Il essaie, avec beaucoup de coeur et de conscience, de leur donner à tous les clés de notre langue, celles qui leur permettront peut-être d'entrouvrir la porte d'une vie meilleure ici, dans notre Hôtel Albinos à nous...

Or, pour cela, il s'aide de Milos. Après lecture de l'album à voix haute, et à partir d'extraits choisis, il aborde progressivement toutes sortes de notions : personnages, énonciation, chronologie, sons, grammaire et vocabulaire. Dans un premier temps, il s'agit de s'assurer de la bonne compréhension du texte - par exemple, en  demandant de relier chaque personnage à la phrase qui lui correspond :

a. Mme Albert                     1. est un squelette

b. Ité                                 2. est un petit garçon

c. Milos                              3. n'aiment pas les étrangers

d. Oscar                             4. est la propriétaire de l'hôtel

e. Les résidents de l'hôtel    5. désigne le Général

 

Puis, grâce à 20 propositions judicieusement conçues que les élèves doivent qualifier de vraies ou fausses, le professeur peut mieux savoir ce que chacun a bien compris ou ce qui doit être expliqué. Ensuite viennent des exercices concernant la prononciation (la question des lettres muettes), les adjectifs et les pronoms possessifs, la comparaison, l'expression de la cause et la conjonction "mais", les mots de la même famille... Enfin, dans la dernière partie de la séquence, les élèves prendront la plume pour réécrire, par exemple, une phrase du texte qui exprime :

- un voeu, un souhait, un désir

- une indignation

- un regret

- un préjugé

- une comparaison

- la surprise

- l'amitié

 

e1697798b464454c078f822a33d5cb1a.jpgBien sûr, pour un auteur, il est toujours flatteur de savoir son texte étudié en classe. Mais là, s'ajoute une émotion particulière. Je réalise en effet que Milos, mon étrange étranger, n'a pas besoin de cours de langue puisque je l'ai créé parlant déjà celle de ses hôtes... (Et pourtant, il faudra l'intervention du Père Noël en personne pour qu'enfin tout s'arrange !) Aussi suis-je fière et très heureuse qu'il puisse apporter une aide précieuse à ceux qui ne la maîtrisent pas encore.

Merci à vous, surtout, monsieur El Abbouni. Pour tout ce que vous faites en compagnie (ou non) de mon gentil squelette !

 

31.05.2007

Un petit bouquet, un !

2abf1025d43e7175835bbb48d9a8bfa4.jpg

Et pour finir mai en beauté, malgré la température quasi-polaire, je vous ai cueilli quelques liens vers les univers (tendres, joyeux, colorés, magiques...) d'Oreli Gouel, Peggy Nille, Emmanuelle Eeckhout, Bridget Strevens et Bruno Pilorget. Prenez votre temps pour les explorer : de vrais trésors y sont cachés... comme cette Naissance du Printemps, signée Peggy et Paco.

Atchiiii ! (Bonne journée !)

 

10:25 Publié dans En vrac dans mon sac | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : littérature jeunesse, liens, illustration | |  Facebook | | | Pin it!

21.05.2007

Simple, la paix ?

Aujourd'hui, grande première : je délibère et juge. Mais non, je ne suis pas à Cannes ! J'ai été invitée à faire office de juré pour un concours de dessin co-organisé par l'Education Nationale et l'association Fair Events, sur le thème de la paix.
Pourquoi donc ai-je été sollicitée ? Sans doute est-ce en rapport avec mon roman Soliman le Pacifique... Je sais seulement que nous serons une dizaine à devoir choisir, en deux temps et en argumentant, cinq oeuvres dans chacune des deux catégories, celles des élèves des écoles et celles arrivées via Internet.
Pourquoi ai-je accepté ? Simplement par curiosité... Car je suis bien consciente du caractère dérisoire de l'affaire. Et je sais qu'en me rendant rue Monge, sur les lieux de la délibération, j'entendrai la petite voix de Naïm (le héros d'Une bouteille dans la mer de Gaza, de Valérie Zenatti) qui se moquera de moi comme de sa correspondante israélienne :
"Ou envoie ta lettre à un concours genre "Des enfants pour la paix". Je suis sûr que l'Unesco organise plein de trucs de cet acabit avec des dessins de gamins où on voit des colombes blessées qui ressemblent à des poules mal égorgées, des rameaux d'olivier qui jonchent le sol et des poèmes où le mot "paix" apparaît en acrostiche."
Mais je sais aussi qu'en descendant à la station de métro Cardinal Lemoine, je penserai à Simple, de Marie-Aude Murail. C'est par là qu'habitent Kléber, son frère et leurs co-locataires, qui nous réjouissent beaucoup, mes enfants et moi, chaque soir à l'heure de la lecture, depuis une semaine.
9f03363282fafb1f65b09a6edad6d287.jpg9ee9b915d225ea27a910e8ad5d336e62.jpg
Alors... la paix ?  "Oh, oh, joli mot !"

14.05.2007

Prom'nons-nous...

...dans les belles images de Lucie !
 
 

11.05.2007

Tous à vos plume... aux !

medium_GMDP05.jpg
Le voilà ! C'est lui, mon dernier bébé !
 
(@ suivre... )

01.05.2007

Milos sauce Citrouille

medium_citrouille47.jpg Voici la jolie critique de mon cher Milos parue dans le tout dernier numéro de Citrouille (Revue des Librairies Jeunesse) !

 

À l'hôtel Albinos, tout va bien dans le meilleur des mondes, il n'y a "jamais de soucis ni d'ennuis", jusqu'à la venue de Milos, un squelette violoniste qui a dû fuir son pays. Pour les occupants de l'hôtel, pas de doutes, son installation signifiera bientôt désordres et malheurs. Heureusement, le petit Oscar, bien aidé par l'ingénieuse intervention du Père Noël, ouvrira les yeux aux plus récalcitrants... Voilà une jolie métaphore - un brin angélique - de l'acceptation de l'autre malgré ses différences apparemment insurmontables au premier abord et, plus concrètement bien sûr, de l'intégration souvent délicate des émigrés ayant fui des conditions de vie insupportables. L'illustration d'Isabelle Charly, mélange habile de collages, dessins et gouaches, fonctionne parfaitement avec le texte de Véronique Massenot. On ne peut qu'adorer la bonne bouille de ce squelette violoniste et abhorrer les propos intolérants et stupides de l'odieux Général Ité. Mention spéciale au Père Noël qui apporte ici le plus utile des cadeaux !

Guillaume Boutreux, librairie M'LIRE.

 

26.04.2007

Images d'Épinal

Voilà mes quelques photographies de ces quatre jours de fête. Vous y voyez : l'affiche d'Emmanuelle Houdart, le chapiteau où avaient lieu les dédicaces, les enfants jouant Le Village aux Mille Trésors à la médiathèque de Rambervillers, une création des collégiens de Golbey d'après Lettres à une disparue, Clair Artur en maître de cérémonie, les comédiens du Théâtre des Amarelles en contrôleurs de discours officiels, l'ambiance pendant le concert de jazz manouche des Vieilles Caisses, la balade dominicale à vélo le long du canal, la splendide yourte, les conteuses lisant Milos (Y a un os !) et, pour finir, mon petit coin de paradis - ma "caZ'alire" - sous le chapiteau.

Ce fut un très joli salon, plein de charme et d'invention. Bien sûr, l'adorable MC et sa troupe grenadine dévouée y sont pour beaucoup ! Et puis, côté auteurs et illustrateurs, peu d'invités mais... lesquels ! (N'est-ce pas ?) Tous toujours de bonne humeur - grâce à leur mystérieux "coach au cigarillos" et à un soleil rayonnant sur les Vosges avec une belle constance - ils se révélèrent de surcroît (presque tous...) sportifs et matinaux : les uns pour aller chiner, les autres pédaler. À peine croyable !

Si vous voulez en savoir un peu plus à leur sujet, cliquez sur leurs noms : Claudine AUBRUN, Michel BACKÉS, Gilles BARRAQUÉ, BARROUX, Agnès BERTRON-MARTIN, Patrick BONJOUR, Alain CHICHE, Sophie DIEUAIDE, Didier DUFRESNE, René GOUICHOUX, Alain GROUSSET, Emmanuelle HOUDART, Maryse LAMIGEON, Thierry LEFEVRE, Jean-Luc LUCIANI, Claire UBAC et François VINCENT.

Et pour faire plus ample connaissance avec les organisateurs de cette jolie Fête Régionale du Livre Jeunesse d'Épinal, c'est ici : Clair Arthur, ZINC GRENADINE et le Théâtre des Amarelles (bientôt à l'affiche à Paris).

Encore une chose... Pour moi, désormais, c'est sûr : le goût du diabolo-grenadine aura quelque chose de plus. MERCI à tous !

 

11:20 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature jeunesse, salon du livre, liens, diaporama | |  Facebook | | | Pin it!

25.04.2007

Un amour d'enfance

Récemment, j'ai travaillé sur l'illustration de mon témoignage d'ex-toute jeune lectrice pour une future publication collective des éditions Bayard. Dirigée par Marie-Aude Murail et Marie-Hélène Delval, celle-ci rassemblera les textes et les illustrations de nombreux membres de La Charte - les droits d'auteurs du livre iront dans les caisses de l'association.
L'invitation à écrire commençait ainsi :
Nous avons tous fait au cours de notre enfance une rencontre importante avec un livre. Nous vous demandons de faire remonter ce souvenir, de nous le raconter, et de le confronter à ce que vous êtes devenus. Il s'agit donc de retrouver le livre s'il n'est plus en votre possession, de le relire, de le soumettre à votre jugement critique et, le cas échéant, de dire quelle influence il a pu avoir sur votre oeuvre ou sur votre vie.
Mon texte ne parlera pas d'un livre, mais d'une multitude...

 

medium_atelierillustrationcharte.jpg
Vous pourrez lire aussi les témoignages de (en vrac et entre beaucoup d'autres) Xavier-Laurent Petit, Stéphane Girel, Susie Morgenstern, Bertrand Solet, Marie Diaz, Jean-Claude Mourlevat ou Yaël Hassan...  À suivre !

18.04.2007

Rendez-vous à Épinal


medium_Zincgrenadine00.jpg

J'y pars pour quatre jours... tout comme Claudine AUBRUN, Michel BACKÉS, Gilles BARRAQUÉ, BARROUX, Agnès BERTRON-MARTIN, Patrick BONJOUR, Alain CHICHE, Sophie DIEUAIDE, Didier DUFRESNE, René GOUICHOUX, Hervé GOURDET, Alain GROUSSET, Emmanuelle HOUDART, Maryse LAMIGEON, Thierry LEFEVRE, Jean-Luc LUCIANI, Alixe SCHMITZBERGER, Claire UBAC et François VINCENT. Pour voir le programme au complet, cliquez sur la grenadine. À la vôtre !

 

14:05 Publié dans Ligne 9 (Station Bonne Nouvelle) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon du livre, littérature jeunesse | |  Facebook | | | Pin it!

05.04.2007

Et si Oscar...

...accompagnait Milos au Pays des Squelettes ? Voilà, en images sous-titrées, la suite de l'histoire, écrite par une classe de l'école maternelle Montjoly de Chamalières (63).

medium_suitemilos01.jpg

Milos est triste, il pleure, il veut revoir son pays.
 
medium_suitemilos03.jpg
 

Oscar le console, il lui dit : "je vais venir avec toi pour le visiter." Milos est heureux, maintenant. Les deux amis partent, ils arrivent devant une porte avec des gardes qui n'ont pas le droit de laisser passer des humains.

 
medium_suitemilos04.jpg

Oscar leur donne des lunettes à rayon X, les gardes mettent les lunettes sur leur nez et les laissent passer car maintenant deux squelettes se trouvent devant eux.
 
medium_suitemilos06.jpg

Les habitants de ce pays s'agitent et entourent Oscar pour mieux le voir.

Ils sont étonnés et désirent tous inviter cet humain chez eux mais Milos n'a qu'une envie : montrer sa maison à son ami.
 
medium_suitemilos08.jpg

Oscar doit repartir à l'hôtel Albinos car sa maman l'attend. Milos veut rester chez lui. Les deux amis sont tristes de se quitter ; ils se retrouveront pendant les vacances. Une fois Milos rejoindra Oscar à l'hôtel Albinos, une autre fois ce sera Oscar qui ira au Pays des Squelettes.
 
Si l'intelligence de cet habile renversement de situation, ne vous a pas sauté aux yeux, c'est que vous ne connaissez pas le début de l'histoire... Pour la découvrir, c'est ici !
 
* 

09:00 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature jeunesse, milos, animation, écriture, maternelle, album illustré | |  Facebook | | | Pin it!

03.04.2007

C'est moi !

medium_portraitmontjoly.jpg

Vue par les enfants de moyenne et grande sections de l'école maternelle Montjoly de Chamalières. Un oeil aiguisé y verra les maisons du royaume de Silensonge, un marabout, une sorcière et quelques petits squelettes fort sympathiques. Une autre classe m'a offert la suite de Milos...

Merci à tous - petits et grands - pour votre accueil souriant, bavard, attentif et joyeux !

 

10:45 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : littérature jeunesse, animation, album illustré, maternelle | |  Facebook | | | Pin it!

28.03.2007

En transit

De retour de Clichy, me voilà prête à sauter dans un train pour Clermont-Ferrand - l'occasion pour moi de vous faire découvrir l'association Tant qu'il y aura des lives. Les 29 et 30, celle-ci organise les Journées professionnelles sur le thème de l'humour dans la littérature jeunesse. J'y serai, et en bonne compagnie.

Et le 30, aura lieu le festival Tourner la page, consacré aux passerelles entre albums jeunesse et courts métrages, avec une Carte Blanche à Géraldine Alibeu. Tout cela sous la houlette dynamique de Michel Francillon et de la librairie Papageno.

À bientôt !

 

20.03.2007

Vive la Francophonie !

medium_francophonie.2.gif C'est sa fête, aujourd'hui ! Et l'occasion pour moi d'adresser un clin d'oeil complice à mes lecteurs d'Outre-Atlantique. Grâce à l'édition canadienne du magazine J'Aime Lire, ils peuvent découvrir depuis quelques jours la version québecoise de mon petit roman La Lettre mystérieuse...
Mais oui, tout s'explique ! Voilà pourquoi la boite aux lettres, la camionnette et l'enseigne de la poste, jaunes au départ, ont été repeintes en rouge ! Comme le "Grand Spécialiste de Paris" est devenu celui de Montréal... et la Tour Eiffel, le Mont-Royal !
medium_frame2811524.jpg
J'aime voyager. D'ailleurs, j'y suis allée, au Canada. (Dans l'Ontario seulement - un comble, quand on pense à l'excellent accueil fait à mes livres au Québec ! Mais, un jour, c'est promis...) Et comme toute lectrice, j'aime aussi les transports imaginaires, ceux qui passent par la pensée ou la magie de la correspondance. Alors, si jamais vous me lisez de plus loin que de France métropolitaine, n'hésitez pas, envoyez-moi quelques chouettes signaux de fumée ! (Cela dit, tous les nuages, tous les messages, seront les bienvenus !)
PS1 : Si vous cliquez sur l'image en couleur, vous accèderez au site de la Journée de la Francophonie. Et en cliquant sur mon portrait canadien vous découvrirez les notices consacrées à trois de mes livres, en ligne sur le portail officiel de l'Education du Québec.
PS2 : Des becs, s'ils me lisent, à la famille Lawrence au grand complet : Justyna, Bob, Jennifer, Kathryn, Robin et... Crystal !
PS3 : Mes salutations chaleureuses à Paule Brière, Marie-Louise Leblanc, Markita Boies et Catherine Ruel !

13.03.2007

Marabout et... Guili Guilire !

medium_couvmarabout.2.gif Voilà quelqu'un qui a croisé les grandes et rutilantes caisses rouges de La Maison des Contes et des Histoires (voir la note précédente) ! En effet, sa chronique commence ainsi :


Lors d'une exposition, il y a quelques mois, j'ai eu un gros coup de coeur pour cet album.

L'histoire est adorable. Une sorcière se lamente d'être toute seule dans sa maison, lorsque la sonnette retentit. Un marabout se présente et demande "Suis-je bien chez Fulberte, la si fameuse fée ?". "La sorcière ne sait quoi dire... Elle est flattée. Quoique honteuse de n'être ni fée ni fameuse"...


Pour lire la suite - et découvrir un site qui chatouille la littérature jeunesse en sollicitant les critiques des lecteurs eux-mêmes - cliquez ici !