Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.12.2010

Sur ma Grande Vague...

Couvlagrandevague.jpgD'expérience, je peux le dire (maintenant que je suis une vieille auteure jeunesse) : il y a des livres qui portent. Qui vous emmènent plus loin que prévu. Comme Lettres à une disparue - mon premier "bébé de papier" - La Grande Vague semble être de ceux-là.

Une exemple. En octobre dernier, j'ai été contactée par une productrice de la chaîne de télévision publique japonaise (NHK, l'équivalent de France-Télévision) qui m'a dit être très intéressée par mon approche d'Hokusai et du Japon à travers mon album. Elle et son équipe voulaient me rencontrer, m'interroger sur mon travail et, si possible, me filmer en situation d'échange avec des enfants lecteurs de mon livre...

Par chance, il se trouvait justement qu'en décembre, je devais rencontrer une classe des Mureaux qui travaillait sur l'album. Une fois tout le monde averti (enseignantes, directeur d'école, conseillère pédagogique, inspectrice, élèves et parents !) et les diverses autorisations administratives signées, le projet a pris forme, dans la bonne humeur.

Le jour J, l'équipe franco-japonaise de télévision s'est glissée dans la classe en souplesse. Les enfants - des CE2 - m'ont accueillie avec naturel et la rencontre s'est déroulée sans problème : j'ai répondu à leurs questions sur mon livre et mon métier, ils ont chanté une chanson japonaise (oui oui, en japonais !) et lu les histoires qu'ils avaient écrites en s'inspirant, eux aussi, d'estampes d'Hokusai...

 

décembre 2010 032.JPG

décembre 2010 031.JPG

décembre 2010 022.JPG

 

Ce fut une belle rencontre ! Si vous souhaitez entendre la chanson qu'ont interprêtée ces enfants avec brio - Miki, la productrice, était épatée ! - suivez-moi par-ici. Je suis sûre qu'en découvrant la traduction des paroles, vous comprendrez pourquoi l'enseignante l'avait choisie pour faire écho à un autre de mes livres, étudié par la classe voisine ! (Que j'aime lorsque tout est pensé ainsi, avec tant de bonheur et de finesse !)

Mais la journée n'était pas finie ! Après ma seconde rencontre - qui donc ne concernait pas La Grande Vague - je retrouvai, dans l'après-midi, l'équipe de NHK chez moi, pour un portrait, suivi d'un entretien...

 

DSCF1329.JPG

DSCF1331.JPG

DSCF1334.JPG

DSCF1339.JPG

Merci pour les cadeaux !

(Les gâteaux de haricots rouges sont délicieux ^^)

 

Je tiens à remercier très chaleureusement tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette journée : les enfants et leur enseignante, l'équipe pédagogique de la circonscription des Mureaux (78) et enfin Miki et ses deux complices, cameraman et preneur de son, qui ont su transformer ces heures un peu stressantes - je n'aime pas spécialement être filmée ! - en vrais bons moments !

Si tout se passe comme prévu, j'aurai des nouvelles de ce reportage en mai prochain. Il doit être inclus dans une série de trois documentaires consacrés à la perception de l'art japonais à l'étranger. Bien sûr, je vous tiendrai au courant... Mais, d'ici-là, laissez-moi vous souhaiter d'excellentes fêtes de fin d'année !

Qu'une grande vague de bonheur vous éclabousse en 2011 !

 

@ suivre...

 

18.08.2010

Au Jardin de mon coeur

"Le jardinier est la plus belle rose de son jardin." Jean Genet

 

timbrebintan02.JPG

À cette heure, si tout va bien, je suis de retour chez moi. Mes valises sont encore pleines : j'ai toujours un mal fou à défaire mes bagages... Mon coeur, ma tête, mes poches et mes carnets sont pleins, eux aussi - de sourires, de parfums, de lumières, de jardins...

Mais je retrouve le mien. Ou plutôt celui de mon homme, qui a la main bien plus verte que moi ! Il y fait tout pousser, du pavot à la bergamote et du palmier aux nymphéas. Moi ? Je regarde, je respire, je peins... Je m'y sens bien, comme dans ses bras.

Les oiseaux y trouvent refuge, malgré le chat qui veille. C'est un havre de paix, dont j'ai besoin, de plus en plus...

DSCF8445-r.JPG
DSCF9113-r.JPG

-

Est-il au milieu du désert ?

Est-il tout au fond de la mer ?

Dans le ventre vert de la jungle ?

Ou bien plus loin, dans l’Univers ?

 

Peu importe…

C’est un jardin,

sans porte ni chemin,

où l’on entre sans le savoir.

 

Un jour,

on s’y éveille,

fragile, comme déshabillé,

juste barbouillé d’un peu de rosée.

 

Et puis...

nourri, bercé,

chéri, choyé,

on pousse.

Oui c’est ainsi

que l’on naît jardinier.

 

Au jardin de mon cœur,

comme au cœur de chacun,

coule en silence l’eau d’une source transparente...

 

Pour lire la suite de ce texte, il vous faudra patienter jusqu'au début de l'automne : Au Jardin de mon coeur doit paraître en octobre chez Flammarion, dans la collection "D'ici et d'ailleurs" du label Chan-Ok. Il est illustré par Kim Hee-yeon, une artiste coréenne aux pinceaux délicats... Vous verrez !

DSCF9001-r.JPG

Mais j'ai tant de choses à vous écrire encore, et si peu de temps pour le faire ! Aussi ai-je décidé de vous quitter ici, à la porte de mon jardin... (Pour mieux vous retrouver plus tard ? Sans doute, mais beaucoup plus rarement.)

Bien sûr, ce cher "Carnet de Correspondances..." restera grand ouvert : entrez, empruntez les grandes allées ou perdez-vous, de liens en liens, sur ses mille chemins buissonniers ! Cueillez mes mots et mes images, faites-en des colliers : soyez ici comme en votre propre jardin !

Et, si le désir vous prend de m'écrire, je vous lirai avec plaisir ! Je suis toujours à cette adresse...

Belle fin d'été à tous, et bonne rentrée ! Je vous offre un bouquet de mes plus fidèles et chaleureuses pensées pour vous dire...

 

Au revoir ! :-)

 

10:00 Publié dans En vrac dans mon sac, Ligne 9 (Station Bonne Nouvelle) | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jardin, écriture, peinture, bonheur | |  Facebook | | | Pin it!