Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27.02.2012

Le Vaisseau Blanc (2)

Il vogue aussi sur les pages de Choisir un Livre...


Sujet :

La guerre a tout broyé, tout englouti. Un matin, alors que la paix est revenue, les habitants d’une petite île s’éveillent et redécouvrent, non sans plaisir, la douce lumière du jour. Une question les taraude : sont-ils désormais seuls au monde ? Pour le savoir "il faudrait partir en mer" suggère l'un d'eux. C'est aux enfants que l'on confie la mission d'élaborer les plans de ce futur vaisseau. Chacun rêve, invente et dessine un bateau idéal, unique, fantastique. Un jour, le travail est terminé...

Commentaire :

Cet album de belle qualité - couverture cartonnée, livrets cousus, papier glacé - constitue une formidable entrée dans le monde de l'architecture et plus précisément dans une des oeuvres du Corbusier. Au fil du texte, poétique et délicat, les détails de la chapelle de Ronchamp prennent forme et se dessinent dans les larges illustrations colorées et riches en détails. À la fin du recueil, on trouve quelques notes très simplifiées sur la vie et l’œuvre de l'architecte. Une collection intéressante pour découvrir, par le biais d’un récit, l'art.

pont des arts,le vaisseau blanc,anja klauss,le corbusier,ronchamp

 

...passant à l'aise le Cap Canailles (blog des rendez-vous jeunesse de Midi Libre) :

 

Ce Vaisseau blanc (...) invite à découvrir l'oeuvre de Le Corbusier et plus particulièrement la chapelle de Ronchamp, inaugurée en 1955. Une auteur, Véronique Massenot, et une illustratrice, Anja Klauss, se sont prêtées au jeu de la collection Pont des arts : inventer une histoire qui mène à l'oeuvre d'art présentée. Et le résultat est d'une grande poésie. 

Avec elles, cette chapelle, érigée à l'emplacement d'une précédente détruite pendant la seconde guerre mondiale, devient un beau vaisseau blanc, imaginé par des enfants rescapés de la guerre, survivants d'une toute petite île. Un bateau qui les mènera vers d'autres naufragés, eux aussi montés à bord de vaisseaux fantastiques. 

Les illustrations lumineuses et oniriques d'Anja Klauss s'accordent avec bonheur au récit délicat de Véronique Massenot. Un beau duo pour s'initier à l'univers d'un des plus grands architectes du XXe siècle, avec qui l'on se familiarise un peu en fin d'ouvrage à l'aide de quelques précisions sur son parcours. Un album qu'apprécieront aussi les plus jeunes, même s'ils se contenteront, eux, de se laisser embarquer dans cette histoire pleine d'espoir. Et c'est déjà beaucoup ! Dès 6 ans.

Cécile Bodarwé, Midi Loisirs.

 

Quel bel accueil... Bon vent au Vaisseau Blanc !

(@ suivre encore !)

*

23.02.2012

Le Vaisseau Blanc

C'est mon troisième album paru dans la collection Pont des Arts. Et si je laissais les autres en parler un peu à ma place ? Par exemple...

Bibliothèque Pour Tous

6a66df3da8da7e.jpgLa guerre n'a laissé qu'un champ de ruines. Les survivants se réveillent sur leur île et réapprennent à vivre et même à rêver. Les enfants surtout ! Ils imaginent un vaisseau blanc qui les conduirait ailleurs, et pourquoi pas, juqu'à la Lune ? Ils le dessinent, sur leurs cahiers d'abord, puis sur le sable...

Arche de Noé peut-être, symbole de solidarité et ambassadeur de la paix, le Vaisseau Blanc est un message d'optimisme et un hommage à l'imagination créatrice des enfants. Du chaos de la guerre, de n'importe quelle guerre, les hommes peuvent se relever et opposer à la destruction la force rayonnante de la beauté.

Car le bateau dont il s'agit dans ce conte moderne a les formes rondes et les couleurs de la chapelle de Ronchamp construite par Le Corbusier entre 1950 et 1955. L'album le précise dans les deux dernières pages résolument documentaires. On peut leur préférer le récit lui-même, et plus encore ses illustrations qui renvoient à l'esthétique des années cinquante : choix de lignes douces et courbes inversées, palette de couleurs qui sont celles des vitraux de Ronchamp.

bannière.jpeg

...ou Croque-Madame ! (Un blog pétillant, que je découvre à l'instant.)

Un conte qui ne se raconte pas. Poétique, coloré, plein d'espoir, j'ai été totalement transporté par l'univers de cet album dans son ensemble.

"Au premier matin d’après-guerre, les habitants d’une petite île s’éveillent et redécouvrent la lumière douce du jour. Reste-t-il d’autres terres, hors des eaux ? Les enfants vont rêver, inventer et dessiner un vaisseau idéal, unique, fantastique. Un vaisseau de lumière et de couleurs qui les emmènera au-delà de l’horizon."

Et ce vaisseau sera la chapelle de Ronchamp, oeuvre de Le Corbusier, qui se laisse deviner au fil des pages à travers de multiples indices.

Au-delà du conte, l’album Le Vaisseau Blanc permet une première entrée dans l’architecture par l’étude d’une oeuvre locale contemporaine. La forme particulière du monument, l’importance de la lumière et les jeux de couleurs prennent sens et sont étudiés sous un angle nouveau et original.

 
-Voilà qui fait drôlement plaisir. Merci !

(@ suivre !)

*

22.02.2012

Souvenir des Mureaux

C'était en décembre dernier, dans deux classes (un CE2 et un CM1) de l'école Pagnol des Mureaux (78).

En fait, nous nous étions déjà vus en novembre, tout juste cinq semaines plus tôt. J'avais parlé de mes livres - notamment ceux de la collection Pont des Arts - du travail d'écriture et du plaisir de créer...

Pour illustrer mes propos, j'avais apporté mes "carnets-accordéons" :

anigif-carnetdasie.gif

Asie Intime et Singapour

carnetsingcombi.jpg  

carnetsingcombi2.jpg

(> "clic" pour voir plus grand)

 

La rencontre entre ces deux manières de travailler - c'est à dire, écrire à partir d'une oeuvre d'art et consigner ses impressions dans des carnets qui se déplient - leur a donné des idées lumineuses... qu'ils se sont empressés de mettre en pratique, en partant d'un tableau de Matisse et de ce qu'ils avaient ressenti lors de notre rencontre !

Cinq semaines plus tard, voyez ce qu'ils m'ont présenté :

DSCF4375-vert.jpg

DSCF4375-vert2.jpg

DSCF4375-vert3.jpg

DSCF4360.JPG

DSCF4375-vert4.JPG

Quel beau travail... Bravo !

 

PS : Un grand MERCI à toute l'équipe, qui m'a chaleureusement accueillie - en particulier Caroline et Jacqueline, avec lesquelles je commence à prendre mes habitudes... ;-)

.

20.02.2012

Nous voulons lire... La Grande Vague !

Aujourd'hui, une belle critique de La Grande Vague parue dans le n°189 (septembre-octobre 2011) de la revue trimestrielle "d'informations sur le livre d'enfance et de jeunesse" NOUS VOULONS LIRE !


Couvlagrandevague.jpg

L’album est d’une grande beauté.

Certes, la couverture semble purement recopier le motif essentiel mais dans les autres images, l’enfant, le dragon, les parents, la vie du village, Bruno Pilorget a intégré le style du peintre japonais de façon saisissante, on a l’impression que chacune des pages pourrait être l’oeuvre du vieux maitre.; Véronique Massenot imagine ce monde de pêcheurs où elle met le personnage de Naoki, l’enfant donné par la mer, qui ne veut pas grandir.: le poisson-dragon qui l’emporte sous l’eau jusqu’aux rives de la mort puis le ramène chez lui est la métaphore de sa crise psychique.

C’est un conte fabuleux, c’est aussi un récit symbolique sur l’adoption et le droit à aimer ses parents adoptifs-: «.Qui m’a donné de vivre sur Terre-? Qui dois je nommer père et mère-? Qui dois-je aimer vraiment-?.» C’est aussi un beau récit sur le désir de vivre… Ainsi le lecteur est-il amené à regarder les détails de l’estampe et remarquer les fragiles esquifs où s’accrochent des hommes minuscules attendant la chute de la grande vague.


Z'ont tout compris ! ;-)

*

16.02.2012

Gagné !

Bravo à Sandrine ! Comme Angélique, elle recevra mon prochain album dès sa sortie, en avril. Elle a su reconnaître, cachée dans quelques détails des (très belles) illustrations de Xavière, l'histoire de...

HG.jpg

En attendant, vous pouvez tous aller le feuilleter ici !

*

14.02.2012

Encore un album à gagner !

Angélique - elle-même illustratrice - a de suite reconnu le style de Xavière Devos, répondu à la question posée dans ma note d'hier et gagné l'album. Bravo à elle, qui a fait preuve d'un joli sens de l'observation : vu les extraits choisis, ce n'était vraiment pas facile !

HG10.jpg

Bon... Allez... Ne boudez plus ! J'ai gardé un peu de réserve et vous donne une seconde chance, avec une autre devinette. Cet album, ai-je précisé, "sera le fruit d'un travail de réécriture"... Il ne s'agit donc pas d'une histoire originale, mais d'un conte bien connu "raconté à ma façon" - à votre avis, lequel ?

D'autres images pour vous aider...

anigif XD.gif

À vous de jouer !

(toujours dans les commentaires)

-

16:00 Publié dans Ligne 9 (Station Bonne Nouvelle) | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : nouveau, à paraître, album, xavière devos, jeu | |  Facebook | | | Pin it!

13.02.2012

Me revoilà ! (suite)

HG03.jpgVous avez remarqué ? J'ai changé la couleur de mon carnet : avant, les flocons tombaient sur fond vert. Je ne sais pas pourquoi - suivez mon regard vers la fenêtre aux carreaux glacés - mais j'ai soudain eu très envie de plus de chaleur, de douceur... (J'espère que ça ne fait pas trop "layette"-: ce ne serait pas raccord avec ma nouvelle sélection musicale !)

Dans la foulée, j'ai bricolé une bannière flambant neuve pour la page d'accueil. Est-ce qu'elle vous plaît ? Je n'en avais jamais changé depuis la création du blog, en... novembre 2005 ! Quoi ? Déjà plus de 6 ans que j'écris ici ? Oh, oh... Je vais réfléchir à faire quelque chose - un jeu ? - en novembre prochain, pour fêter nos 7 ans de Correspondances...

HG02.jpgMa note précédente tentait de vous faire croire qu'entre deux séjours prolongés dans ma cuisine ou ma bibliothèque, trois messages in English et diverses retrouvailles, j'avais quand même eu le temps de travailler un peu. Et, maintenant, vous voulez des preuves-! Aïe. Le problème, c'est que je n'en ai pas. Car, tout ce que j'ai fait, je ne peux ni le montrer encore, ni même trop en parler...

Comment ça, "trop facile" ? Bon. Allez... d'accord. Je vais faire un effort.

HG07.jpgJ'ai lu, relu et re-relu les épreuves d'un album à paraître en avril. Fait une rencontre (peut-être) importante et visité les coulisses de l'UNESCO. Ressorti mes notes de voyage, revisionné toutes les images et repris le fil du récit. Rédigé la dernière double-page (documentaire) et corrigé le texte de mon prochain Pont des Arts, prévu pour juin. Échangé des dizaines de mails avec deux amies atteintes de la même folie (douce !) que moi et traversé le Japon sans bouger. Répondu à plusieurs invitations par la négative. Répondu à plusieurs invitations par la positive. Retrouvé la trace et fait provision de mes crayons de couleurs préférés - qui, bizarrement, ne se vendent que par lot et sur des sites hyper spécialisés. Dessiné, dessiné, découpé, collé, dessiné. Lu de la documentation et survolé des cartes sans quitter mon bureau. Lu les échos de la profession, en ligne et sur papier. Classé ma correspondance. Rédigé deux revues de presse mensuelles et commencé la collecte d'articles et de liens pour la suivante. Mis mon site à jour. Envoyé un devis. Commencé un second, en me renseignant sur le prix des webcams... Bref, j'ai travaillé.

HG08.jpg

PS : Les quelques morceaux d'images qui accompagnent cette note sont extraits de mon prochain album. Celui-ci sera le fruit d'un travail de réécriture, fait "sur mesure" (et avec grand plaisir) pour les pinceaux habiles et acidulés de... de... à vous de deviner ! J'attends vos réponses en commentaires. Le premier qui trouve le nom de l'illustrateur (ou trice) gagne l'album !

-

09.02.2012

Me revoilà !

Plus d'un mois de silence... Est-ce bien raisonnable ? Me pardonnerez-vous ? Ai-je, au moins, de bonnes excuses à vous donner pour vous avoir ainsi abandonnés ? Que de (terribles et lancinantes) questions !

C'est vrai, ça ! Tout ce temps sans venir ici, sans vous écrire, sans vous donner la moindre petite nouvelle de mes livres ou de mes pinceaux... à quoi de plus urgent l'ai-je donc consacré ? Vous avez le droit de savoir, tout de même ! OK, OK. Voici ma confession.

D'abord, j'ai pris plaisir à cuisiner un peu. LE cousous de Noël de ma grand-mère d'Alger pour une bonne vingtaine de personnes. Puis une maqluba d'Hébron, mitonée à ma façon et accompagnée de pain plat indien (paratha) maison. Dans mon élan, j'ai tenté plusieurs versions de tajine aux citrons confits (agneau, boeuf, végétarien...) mais n'ai pas encore eu le temps de réaliser ma petite purée de piments malgache, pourtant prévue de longue date !

Ensuite, j'ai enfin mis de l'ordre dans la bibliothèque du salon. Bon, c'est un début : il m'en reste trois autres, dont une encore à concevoir et fabriquer de A à Z. (Encouragements bienvenus !) Ranger me demande une dose de motivation énorme - doux euphémisme... L'envie de vivre dans un bel endroit, où les couleurs se répondent et les objets racontent mille souvenirs chers à mon coeur, en est une évidemment. Mais cette année s'y ajoute une seconde, nettement plus impérative... et qui m'a drôlement occupée : j'ai cherché - et trouvé, après plusieurs rebondissements et de nombreux messages rédigés en anglais - un échange de maison pour cet été. Yeepee ! (Ce sera notre 9ème !)

PMbibli3.jpg

Quoi d'autre ? Eh bien... j'ai fait mon courrier, m'offrant le luxe de renouer contact avec plusieurs amis d'outre-Atlantique, pas revus depuis 24 ans ! Et en même temps, à Paris, j'ai retrouvé "en vrai" un copain après 22 ans. (Moi, je ne sais pas... mais lui : pas changé du tout !)

Bon... À ce stade de ma note, je vous entends penser très fort : "Ah, d'accord ! C'est aussi prenant que ça, le métier d'auteur ? Plutôt cool, la vie d'artiste !" Et alors, là, je vous arrête tout de suite. Certes, j'ai fait des tas de choses sans aucun rapport avec l'écriture ou l'illustration... mais j'ai également travaillé. La suite au prochain épisode - et toc ! ;-)