Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.05.2012

Le voyage du Voyage...

Qu'est-ce que j'apprends ? Alors que je suis, depuis des jours, vissée à ma chaise de bureau... Alors que je ne sais plus où donner du clavier, du crayon et de la cervelle... Voyage sur un Nuage, mon album (magnifiquement !) illustré par Élise Mansot, se paie du bon temps à l'autre bout du monde !

Livre Mon Ami 2.jpg

Eh oui ! Les aventures de mon petit facteur curieux d'ailleurs ont été sélectionnées, en compagnie de 9 autres titres, pour le Prix de Littérature Jeunesse Livre, mon ami qui a lieu chaque année... en Nouvelle-Calédonie ! (Et devinez ce que gagne l'auteur du livre élu ?)

Alors, d'accord. OK ! Mon cher Zéphyr, et ma tendre Alizée, je vous souhaite bon vent ! Et m'en retourne travailler en rêvant...

*

22.05.2012

S.O.S. Agenda !

Pourquoi les mois ne comptent-ils jamais plus de 31 jours ? Et les semaines, 7 seulement ? Quelle mesquinerie ! Si les journées, au moins, pouvaient durer 72 heures...

DSC_0006.JPG

Mon bureau croûle sous le courrier "en souffrance" : trois classes entières m'ont écrit - l'une de Carpentras, les autres de la région lyonnaise (des élèves de collège et de maternelle) - et sont en droit d'attendre de vraies réponses, dignes de ce nom !

DSC_0010.JPG

Pourtant, même si je viens de terminer un article de 8000 signes à paraître bientôt dans une chouette revue de Littérature Jeunesse, même si mes illustrations en cours avancent plus vite que je n'osais l'espérer au départ, même si mes recherches documentaires pour l'écriture d'un futur (et cinquième) Pont des Arts sont quasi terminées... une montagne de travail se dresse encore devant moi, me promettant déjà un été bien studieux !

DSC_0017.JPG

Alors, chers lecteurs et correspondants, si vous attendez une réponse de ma part, un devis pour une exposition, une rencontre en classe ou un atelier... soyez certains que je ne vous ai pas oubliés. (Au contraire, ma mauvaise conscience me harcèle à votre sujet !) Dès que j'aurai terminé mes illustrations - et avant de replonger tête baissée dans mes gros chantiers d'écriture - je vous consacrerai tout le temps qu'il faudra pour satisfaire D'ABORD à vos demandes. C'est promis !

DSC_0014.JPG

@ bientôt !

*

14:54 Publié dans En vrac dans mon sac, Ligne 9 (Station Bonne Nouvelle) | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it!

04.05.2012

Hansel et Gretel (4)

Une fois la liberté de réécrire cette histoire à ma guise acquise, j'ai relu de nouveau la version des frères Grimm - sans doute la plus proche de celle contée à la veillée, dans les chaumières d'autrefois - en cherchant à déterminer ce qui m'y plaisait le plus, fond et forme confondus...

hansel et gretel,conte,contes traditionnels,les frères grimm,réécriture,l'Élan vert,xavière devos

Très vite, j'ai su que deux choses me touchaient tout particulièrement... D'une part, la belle complicité, la solidarité sans faille entre frère et soeur. D'autre part, le fait que, des deux enfants, ce soit la petite fille qui agisse : Gretel, seule face à la sorcière, trouve en elle-même toutes les ressources nécessaires - imagination, force et courage - pour mettre celle-ci hors d'état de nuire et délivrer son frère. Et ça, vraiment, j'aime !

hansel et gretel,conte,contes traditionnels,les frères grimm,réécriture,l'Élan vert,xavière devos

Côté forme, ce sont les "passages rimés" qui m'ont le plus chatouillé la plume...

Dans la version allemande, quand une voix inconnue questionne les enfants qui croquent la maison enchantée, les frères Grimm écrivent en vers : « Knuper, knuper, kneischen l Wer knupert an meinem Häuschen ! » À quoi les enfants répondent : « Der Wind ! der Wind l das himmlische Kind ! »

En français, on trouve en général (et sans mention du traducteur) : « Langue, langue lèche l Qui donc ma maison lèche ? » Les enfants répondirent : « C’est le vent, c’est le vent l Ce céleste enfant »

Mais en 1967, le poète suisse Armel Guerne traduit ces vers ainsi : « Et j'te grignote et grignotons l Qui me grignote ma maison ? » ; « C'est le vent, c'est le vent l C'est le céleste vent »

À la même période, la critique littéraire française Marthe Robert y adhère, à quelques nuances près : « Grigno, grigno, grignotons l Qui grignote ma maison ? » ; « C'est le vent, c'est le vent l Le céleste vent »

hansel et gretel,conte,contes traditionnels,les frères grimm,réécriture,l'Élan vert,xavière devos

Pour ma part, j'ai choisi une autre option - plus gourmande et plus "animalière" ! ^^

Trois jours qu'ils n'avaient rien mis
dans leur estomac ! Hansel grimpait
déjà sur le toit pour croquer quelques tuiles.
Et Gretel de lécher les vitres…
Alors, une voix plus douce que le sirop chanta-:
— Câline praline, calisson polisson,
qui goûte à ma jolie maison ?
Sans cesser de grignoter nougatine
et berlingots, les enfants répondirent en choeur-:
— Dents de souriceaux, becs d'oiseaux,
de minuscules animaux !

 

Même chose avec le "passage rimé" dit du "canard blanc"... que, cette fois, je vous laisserai découvrir dans le livre ! ;-)

hansel et gretel,conte,contes traditionnels,les frères grimm,réécriture,l'Élan vert,xavière devos

J'espère que cette nouvelle version - superbement illustrée par Xavière Devos - saura charmer vos yeux, vos oreilles et vos sensibilités d'aujourd'hui... C'est mon but avoué ! Bonne lecture à tous !

*