Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.08.2010

In Singapore's gardens

"Tout le bizarre de l'homme, et ce qu'il y a en lui de vagabond, et d'égaré, sans doute pourrait-il tenir dans ces deux syllabes : jardin." Louis Aragon, Le Paysan de Paris (1926).

timbreagenda02.JPGEn juillet 2008, nous sommes partis, ma petite tribu et moi, pour trois semaines à Singapour... et autour. Cela reste aujourd'hui l'un de nos meilleurs souvenirs de voyage en famille - avec celui de notre périple à travers les Pays-Bas, le nord de l'Allemagne, le Danemark et le sud de la Suède jusqu'à Stockholm, pendant la canicule, en 2003.

Souvent pour les voyageurs, Singapour n'est qu'une étape obligée. Ils y sont en transit, attendant une correspondance entre deux points plus importants de leur trajet. Pour nous, c'était le but du voyage. Nous avions échangé (comme chaque été) notre maison contre une autre -  "a black and white British colonial house" : un petit Paradis ! Sur Singapour, j'ai trouvé peu de guides (sauf un petit Lonely Planet) et ceux publiés en français (genre Guide du Routard) sont d'une condescendance assez insupportable pour qui commence à explorer les lieux sans s'arrêter à la vitrine des poncifs confortables et autres clichés paresseux.

agenda-singapour00-0.JPG
agenda-singapour04-0.JPG
Extraits de mon agenda (2008)

 

Bref, quand vous entendez "Singapour" ne pensez plus seulement buildings aseptisés, banques rutilantes et shopping centers à perte de vue. Imaginez aussi des quartiers populaires qui fleurent bon les épices, des rues vivantes où l'on mange divinement pour presque rien, des chauffeurs de taxis affables, des commerçants bavards, des fantômes affamés en vacances eux aussi, des temples hindous, des mosquées, des pagodes et de vastes jardins - dont une primary rainforest jalousement préservée - où la ville sait se faire oublier...

 

@ suivre...

 

10:00 Publié dans Carnet de voyage, En vrac dans mon sac | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.