Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10.02.2010

Lettre insolite...

...écrite la semaine dernière, comme un petit clin d'oeil littéraire offert à ceux qui me recevaient, au collège François Rabelais d'Angers.

 

Chère compagne de route,

Je suis au regret de vous dire que, malgré votre demande insistante, je ne pourrai vous emmener avec moi demain à Angers.

Ne croyez pas, surtout, que je sois fâchée contre vous ! J'aurais eu plaisir, au contraire, à faire ce petit bout de chemin avec vous, qui êtes toujours si belle, si gaie, vêtue de ce bleu lagon merveilleux ! (Savez-vous que c'est lui, qui m'a fait vous choisir, parmi toutes vos soeurs de couleurs plus austères ou métallisées, il y a déjà quelques années ?)

Votre présence à mes côtés, aussi bien votre silence à l'arrêt que votre chant - parfois un peu entêtant, il est vrai ! - roulé sur le pavé, m'aurait rappelé d'excellents souvenirs... Ah, l'Asie du Sud-Est et ses jardins d'orchidées ! Mayotte et ses champs d'ananas ! Cette fraîcheur surprenante des hauteurs de La Réunion ! Et cette chaleur humaine, dans les rues bruyantes de Palestine !

Mais vous ? Je me demande... Vous rappelez-vous la douce tiédeur de notre chambre, à Singapour, où vous vous êtes prélassée tout le temps de notre séjour ? Ou plutôt l'ombre suffocante du coffre de la vieille Mercédès, dans lequel vous avez fait, des heures durant, le tour de Kuala-Lumpur ? Avez-vous préféré le plancher de bois brut du petit mana-mana si tranquille sur cette île d'Indonésie ? Ou la moquette poussiéreuse chez notre ami d'Hébron ?

Finalement, vous me suivez, fidèle, dans mes plus lointaines « aventures », je vous confie de précieux souvenirs et pourtant, je ne sais rien de vous. Il faudra bien qu'un jour, nous nous parlions un peu ! L'occasion se présentera sans retard, j'en suis presque certaine, dans le hall d'une gare ou d'un aéroport, tandis que nous attendrons patiemment l'heure de notre correspondance...

DSCF1436.JPG
Mais, pour demain, je suis désolée de devoir vous le dire si crument : vous êtes trop grosse ! Je ne pars que pour la journée ; ma besace de facteur - moins élégante que vous, mais plus légère aussi - me suffira pour porter mes affaires.

Cependant, mon amie, ne désespérez pas ! Les vacances d'hiver approchent et quelque chose me dit que vous aurez bientôt, de nouveau, le plaisir de quitter ce placard pour partir au grand air ! Patience, ma chère... et dans l'attente de nos retrouvailles, ne soyez pas trop triste : souhaitez-moi plutôt « bon voyage » !

Bien à vous,

Véronique, votre voyageuse dévouée.

 

Avez-vous deviné à qui (ou à quoi) s'adressait ce courrier ? D'autres lettres insolites, écrites par les élèves, sont à suivre ! @ bientôt :-)

 

11:52 Publié dans Aéropostale | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lettres à une disparue, rencontre scolaire, atelier d'écriture, collège | |  Facebook | | | Pin it!

Commentaires

J'adore ta lettre à ta valise, c'était très plaisant à lire! ^^

Écrit par : Sabbio | 11.02.2010

Bonjour ! Je m'appelle Feride. J'ai 14 ans et je voudrais bien vous demander quelque chose. C'est pour ça que je vous ai ajoutée à mon msn.

Écrit par : Feride | 05.03.2010

Les commentaires sont fermés.