Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08.03.2014

Femmes du jour

F3t.jpgEn ce 8 mars, où l'on célèbre chaque année la moitié de l'Humanité dont par hasard je fais partie, j'ai très envie de rendre hommage aux femmes qui s'engagent et qui luttent.

Certaines le font parce qu'elles n'ont pas d'autres choix : pour elles, c'est une question de survie. D'autres, qui pourraient se contenter de vivre un quotidien plus facile et plus confortable, choisissent de le faire. Sans doute ces dernières diraient que, pour elles aussi, nécessité fait loi : comment supporter de rester sans réaction, alors qu'elles ont connaissance de telle ou telle situation, particulièrement injuste ?

Je pense notamment à la Coalition Internationale des Femmes contre le blocus de Gaza. Parties rejoindre, pour le 8 mars, les Gazaouites à l'origine de cet appel au secours, elles ont été stoppées à l'aéroport du Caire et n'ont pas pu - comme c'était à prévoir - entrer à Gaza. Medea Benjamin, co-fondatrice de l'organisation CODEPINK et leader de la délégation a fait les frais de son engagement solidaire. Et elle n'est pas la seule. Je suis évidemment de tout cœur avec elles... et vous invite à lire l'article paru dans Métro jeudi dernier : "Si Gaza était une femme".

005-2.jpg

Par ailleurs, je veux profiter de cette note pour exprimer ma colère sur un tout autre front, géographiquement plus proche de moi celui-là puisqu'il se trouve ici, où je vis, dans la France de 2014 - ce qui me semble à peine croyable.

Alors non, je ne vais pas vous parler de Tous à Poil ! même si l'envie de le faire fut forte ces derniers temps. Mais comme je partage en tout point l'avis de Denis Cheissoux, ce sera plus simple (et beaucoup plus amusant) pour vous d'écouter ce qu'il en a (très bien) dit sur France Inter...

Ce qui me met en rogne, ce sont toutes les bêtises colportées autour de cette pseudo "théorie du genre" et de son hypothétique enseignement à l'école. Je m'interroge... Les gens qui diffusent ces rumeurs sont-ils de bonne foi ? Croient-ils réellement ce qu'ils disent ou cherchent-ils à manipuler les autres ? Mais au fond, peu importe - le résultat est là. Et, sur ce sujet comme sur d'autres hélas, j'ai le sentiment que nous sommes face à un défi de taille : parvenir à penser la complexité.

C'est un fait, la rapidité de réaction que nous offrent nos moyens de communication actuels nous conduit à aller au plus court, plus simple, plus "choc". Pour certaines choses, oui, c'est vraiment bien, utile et intéressant. Mais pour d'autres... assez dangereux, voire très inquiétant. Concernant cette histoire de "genre", pensez-vous que les excités qui se sont lancés tête baissée dans ce faux combat ont pris la peine de lire cet article ? Écrit par des universitaires, il démonte consciencieusement la rumeur point par point puis explique ce qu'est le concept de "genre" - un outil théorique, scientifique, pour étudier les sociétés passées ou présentes, proches ou lointaines, et la répartition des rôles au sein de celles-ci. Personnellement, j'en doute.

Il est très rare que je parle politique ici, mais comment ne pas réagir devant ces affiches de la Manif Pour Tous, qu'à première vue j'avais cru parodiques ?

MPT.jpg

Parfois, j'avoue : face à ce genre (!) de... de... - je cherche le mot suffisamment fort pour faire écho à l'ampleur de mon désarroi et je ne trouve pas - je me sens désarmée. Oyez, les gars-les filles ! Ni épée, ni baguette magique : ce qu'il vous faut, c'est un cerveau (et puis vous en servir) !

Ce qui est positif, peut-être, dans ce grand coming out rétrograde et décomplexé, c'est qu'il aura réveillé la conscience féministe de quelques uns, qui pensaient ces combats gagnés une fois pour toutes. Non seulement il faut parvenir à penser la complexité, mais aussi le mouvement. C'est épuisant... mais passionnant, finalement, non ? (Comme la vie, quoi.)

Pour conclure, je vous offre une jolie photographie de nuit. Elle a été prise avant-hier par le fils d'un ami, qui m'a autorisée à la publier ici - ce dont je le remercie fraternellement. Il s'agit du QG de campagne de la candidate "divers droite" des Sables-d'Olonne... 

1617565_744261888930881_645417618_o.jpg

Hum... Quand j'écris "rétrograde et décomplexé" vous voyez ce que je veux dire ?

* 

10:20 Publié dans Billets d'humeur, Signons ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 8 mars, journée de la femme, gaza, égalité, combat | |  Facebook | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.