Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.11.2007

Correspondance & Cie (épisode 2, novembre 2007)

[Contenu sauvegardé du blog « Le Courrier d'Honorine » (fermé depuis) ayant accompagné les élèves de l'atelier tout au long d'une année très créative.]

 

Deux Lettres des Hautes Rayes

mardi 13 novembre 2007

D’abord, une visite guidée proposée par Guillaume, Mélanie, Maxime, Emeline, Clément, Florian, Julien, Othmane, Florent, Issam, Linda, Léa, Shona, Melissa, Blanche, Laurine et Maëlle. Suivons-les !

Nous sommes en 4ème et voici nos différents points de vues sur le collège des Hautes Rayes, d’où l’on vous écrit. Si vous ne le connaissez pas nous allons vous le décrire…

Oh ! Notre collège, il est marrant !

Il est comme les autres mais ce qui le rend original, c’est sa forme et ses briques rouges et orange.

Il est sur un plateau, mais il n’est pas servi !

Il s’appelle les Hautes Rayes, mais il n’y a pas de raies !

Il est entouré de champs, mais personne ne chante !

Oui, notre collège est spécial car il se situe dans les champs.

Et à la cantine, il y a des chauvessouris !!

Et quand on prend nos plateaux et qu’on sort de l’endroit où on est servi, le sol est tellement lavé au M. Propre, que l’on glisse et on tombe avec le plateau : tout le monde crie alors « Hou, Hou !! »

Quand on entre dans le collège, à droite, il y a le garage à vélos puis tout droit le hall ; quand on entre dans le hall, à droite, il y a le CDI puis tout droit la cour.

Le CDI expert en livres est spacieux et triangulaire ; la salle de musique est spéciale aussi car c’est un parallélépipède rectangle.

Il y a aussi un gymnase, en dehors, qui n’appartient pas au collège.

Dans notre collège il peut y avoir des jours calmes comme des jours agités. C’est un collège agréable, sympathique mais avec plusieurs défauts. En effet, le collège, ce n’est pas non plus le bonheur pur !

~ Les radiateurs sont toujours éteints et dehors, les bancs sont pleins.

~ Les heures de colle, les punitions, les contrôles, on n’aime pas.

~ Et commencer à 8 heures, on a du mal : c’est tôt !

Mais on ne pense pas à ça, parce qu’avant tout, on a nos amis, les vrais, ceux qu’on s’y est faits.

Ce qu’on aime, ce sont les récrés où l’on retrouve justement ses amis.

C’est notre collège bien-aimé.

Et même si le matin, c’est dur, ça vaut le coup de se lever.

A l’oral, pour rigoler, on dirait : « Notre collège, il est super méga over mortellement cool !!! »

CHR01

 

Et maintenant ? Une page de publicité ! (Offerte par l’Agence Maëlle !)

Soyez sûrs d’augmenter votre QI toujours en voie de développement grâce aux excellents cours donnés par des professeurs expérimentés dans leur matière dans notre collège. Ils pousseront les nerfs de votre cerveau à donner le maximum d’eux mêmes sans faire d’overdose. Si, encore, il vous reste un cerveau.

Une atmosphère très sympathique vous accueillera à votre entrée et se gravera dans votre mémoire que les professeurs ont développée. Comme tout collège à peu près normal, les Hautes Rayes possède un CDI !! C’est ici que s’entreposent maints livres et BD si appréciés des élèves. En pénétrant dans le hall, vous observerez la cour et son préau, jusqu’à la butte (où il est interdit de monter).

Enfin bref, si vous tenez à vos cellules grises, n’hésitez pas, foncez au Collège des Hautes Rayes !

CHR02

 

-----------

Portraits de l’Auteur au Travail

lundi 19 novembre 2007

Demain, les élèves du Bois d’Aulne vont rencontrer pour la première fois l’auteure qui anime l’atelier d’écriture – et cette petite chronique en ligne (moi, donc) !

Peut-être n’ont-ils jamais croisé le chemin d’un écrivain… ailleurs que dans les livres eux-mêmes ? Comment l’imaginent-ils ?

Amélina : Un écrivain est un homme paisible et solitaire qui a de la barbe, des cheveux grisonnants et des lunettes. Il habite une petite maison isolée dans un joli endroit ; une habitation très sombre, où il écrit uniquement le soir. Il n’y a pas d’électricité. C’est à la bougie qu’il écrit en utilisant une plume et un vieil encrier offert par son grand-père pour ses dix ans.

Roxane : Pour moi, un écrivain est une personne qui déborde d’imagination, qui travaille en plein air (à la campagne ou à la mer) où il peut écrire sur son bureau, quand il fait sombre. Physiquement, je peux l’imaginer avec des lunettes rondes, sur le bout du nez, avec des cheveux blancs et frisés. Je l’imagine soit comme ça, soit comme une personne de tous les jours que l’on voit dans la rue.

Adnan : Un écrivain est un auteur littéraire dont les textes sont publiés par une maison d’édition. Il raconte des histoires dans un livre, un magazine ou une revue pour qu’elles soient lues. Ses textes sont protégés par un droit d’auteur.

Alexandre : Pour moi, un écrivain est un inventeur de poèmes, de récits et il écrit des livres. Il écrit sur une feuille ou sur son ordinateur sur son bureau devant sa fenêtre. Sa maison est souvent située au calme pour qu’il puisse se concentrer. Pour moi, un écrivain est un amoureux de la nature. L’écrivain pense, réfléchit. L’écrivain a souvent de l’imagination. Il crée des personnages à qui il arrive des aventures. C’est un créateur d’univers comme par exemple, les romans policiers, les contes, les histoires de science-fiction et les récits sentimentaux.

Allison : Un écrivain est un monsieur avec une moustache grise, très lisse. Un écrivain est toujours dehors ; la plupart du temps, il est dans un parc ; pour lui, ce jardin public, c’est un petit coin de paradis. Quand il est chez lui, il invente de petites histoires et il les lit à son chat. Dehors, ou chez lui, un écrivain ne s’ennuie jamais !

Bien vu, Allison : c’est vrai, je ne sais pas ce qu'est l'ennui !

Et pour demain, c’est promis, je lisse ma moustache, enfile mes lunettes rondes, coiffe mes cheveux blancs et bouclés, range ma plume et mon vieil encrier, souffle ma bougie et…

@ tout bientôt !

 

---------

Une Avalanche de Courrier !

mardi 27 novembre 2007

avalanche

Illustration signée D.B. (4ème6 – Collège Montaigne

 

09:00 Publié dans Chroniques d'ateliers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.