Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.12.2005

Sur le tapis volant d'Amadou

Le 9 décembre dernier, je suis partie à la rencontre de quatre classes de ZEP (un CE2, un CM1 et deux CM2) dans la circonscription de Mantes-la-Ville.

Organisée par une conseillère pédagogique fort bienveillante, visiblement proche des professeurs, la journée fut idéale : mes albums avaient été lus (et relus) par les élèves, des questions à mon intention préparées en toute liberté (pas de censure) et un travail (d'écriture) prévu sur le long terme, comme pour faire "fructifier" ma venue par la suite.  Je me suis sentie attendue, attentivement écoutée, bref - oserais-je l'écrire ? - utile.

 

Les questions des enfants portaient beaucoup sur les "coulisses du livre" - combien de temps faut-il pour écrire une histoire, est-ce que l'auteur et l'illustrateur travaillent ensemble, comment sont-ils payés - mais aussi sur ma "vocation" - quand ai-je commencé d'écrire et pourquoi.

J'espère avoir, par mes réponses les plus précises possibles, apaisé leur soif de comprendre... tout en aiguisant leur faim de savoir !

 

Voici l'un des aspects du métier que j'aime mettre en lumière : auteurs, illustrateurs, éditeurs, directeurs artistiques ou rédacteurs en chef, nous tous qui travaillons dans la presse et dans l'édition, nous nous trompons beaucoup ! Nous hésitons, nous doutons, nous nous posons de très nombreuses questions, puis nous faisons des choix.

Cette fois, j'avais apporté avec moi les différentes maquettes (correspondant aux différentes étapes) de la mise en place d'un J'Aime Lire. Les enfants ont pu voir les commentaires en marge, les avis des uns et des autres (qui bien souvent se contredisent) et l'évolution des illustrations, du crayonné à la couleur définitive.

J'avais aussi, sous le bras, la première impression en couleurs de Marabout et bout de sorcière : soigneusement anotée, elle montre bien tous les petits réglages que l'on peut faire jusqu'à la dernière minute.

Faire comprendre aux enfants qu'un livre ne sort pas tout-beau-tout-bien-fini, comme par magie, de nos mains d'or et de nos cerveaux surpuissants, me tient à coeur. D'une part, le travail leur apparaît concrêtement ; d'autre part, cela les désinhibe. Parfois - et là, pour moi, quelle récompense ! - certains s'autorisent soudain à sentir ce métier à leur portée.

 

D'ailleurs, des récompenses, durant cette journée autour de Mantes, j'en ai reçues bien d'autres. Et, de retour chez moi, au volant velu du tapis volant d'Amadou, j'ai savouré tous ces sourires complices, ces regards pétillants, ces questions spontanées - urgentes ! - qui jaillissent d'un coup et grippent la jolie mécanique de la liste numérotée, l'étonnement ravi du professeur devant l'élève "difficile" qui se révèle passionné, l'autographe (et le stylo-bille jaune fluo) d'une très jeune auteure prénommée Sakina, les bisous de toutes ses copines et les applaudissements "surprise" des CM2 de Limay.

Merci à vous, tout cela m'a fait chaud au coeur !

 

 

22:35 Publié dans Point Rencontres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animation | |  Facebook | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.